Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mercredi 29 février 2012

L'Appel du sang - la seconde vie de Bree Tanner, Stephenie Meyer


● Titre d'origine : The Short Second Life Of Bree Tanner
● Date de parution : 2010
● Nombre de pages : 216
● Édition de ton livre : Hachette Roman (Collection Black Moon)
● Quatrième de couverture :
Ce nouveau roman raconte l’histoire de Bree Tanner, une vampire de 15 ans transformée par Victoria (l’une des ennemies des Cullen, la famille d’Edward) en même temps qu’une vingtaine d’autres adolescents, pour former une armée de vampires qui combattrait les Cullen. Le roman se focalisera sur les trois mois qui se déroulent entre sa transformation en vampire et le combat final à la fin d’Hésitation à l’issue duquel elle meurt, tuée par les Volturi. Nouveau-née torturée par sa transformation et la soif de sang qu’elle ne contrôle pas, elle est l’alter-ego de Bella et lui renvoie l’image de ce qu’elle serait si elle allait jusqu’au bout de sa décision de se transformer pour rester toute sa vie avec Edward. D'ailleurs, à la fin, lorsque Edward demande à Bella de ne pas regarder, Bree ferme les yeux.


● Mon avis :

Je vais commencer par les choses qui fâchent dès maintenant. Ensuite on pourra discuter du reste. Je n’ai pas trouvé d’un grand intérêt ce spin-off qui n’apporte vraiment pas grand-chose à l’histoire originale de Twilight. Il permet juste de poursuivre un peu le voyage dans cet univers mais en zappant Bella et Edward.
Pour ce qui est du positif, j’y ai trouvé un personnage de Bree à qui on ne peut éviter de s’attacher. Malgré son très jeune âge en tant que vampire, elle fait montre d’une plus grande maîtrise de soi que d’autres nouveau-nés pourtant plus âgés qu’elle. J’y retrouve un peu une parallèle avec Bella à ce niveau-là. De plus, on y retrouve un condensé de personnages avec un mauvais fond, au milieu desquels tente de survivre la jeune héroïne. Elle bénéficie pour ce faire de l’aide d’un jeune vampire qui possède un don très utile. Elle se liera d’amitié avec un vampire plus âgé, ami également de Riley. Mais cela paraît plus fort qu’une simple amitié.
On y retrouve tout comme dans la saga principale, beaucoup de sentiments et de questionnements, ce qui doit être l’atout principal pour ma part de cette courte histoire. Je trouve d’ailleurs ce sentimentalisme moins cucul que celui de Bella et Edward.
La violence a une place assez importante dans cette novella de par le fait que les jeunes vampires n’ont aucune idée de la manière dont ils doivent se comporter et qu’on y retrouve un des passages les plus mouvementés d’Hésitation.
Nous découvrons plus profondément les tragédies qui ont attiré l’attention des Cullen à Seattle et ses alentours.

Ce spin-off n’est donc pas un indispensable pour ceux qui ne sont pas des fans incontestés de la saga mais il a le mérite de nous proposer un point de vue différent et des événements dont on ne connait pas l’ampleur lorsqu’on lit le troisième tome de l’histoire principale. On le lit donc avec un intérêt tout relatif connaissant déjà l'issue de cette histoire dès la première page.

mardi 28 février 2012

Au Fil Des Livres [7]





Terminé :



J'ai enfin terminé ce livre d'Anne Rice et j'ai fortement apprécié comme vous pouvez le constater sur mon blog ^^.


Lecture en cours :


Je n'ai que très peu lu ce livre pour l'instant car je tenais à terminer la Momie avant de me plonger plus dans cette histoire mais rien que le prologue met déjà en condition ^^.


Ma lecture actuelle sur ma liseuse mais je l'aurais fini d'ici peu de temps. Il n'ajoute pas grand chose à l'histoire originale.


Ma prochaine lecture :

Il va passer en priorité devant les livres restant dans mon challenge.

Mes acquisitions :



J'ai passé une petite commande aux Editions du Riez la semaine dernière et ils sont arrivés hier. Ils rejoignent ma collection du Riez ^^.

Quelques nouvelles 8





Ecriture :


Je n'ai pas eu l'occasion de progresser mes nouveaux écrits ces temps-ci ni de retravailler les anciens. Faut que je me reprenne un peu.

Lecture :


Je vous en parlerais dans ma rubrique "Au fil des livres" d'ici ce soir ou demain.

Blog :


Les 2700 visites ont été dépassées et je vous en remercie. Ce message est le 130ème de mon blog et d'autres arriveront encore cette semaine. Si tout ce passe bien, il y aura des nouveaux messages pour les rubriques "Un Livre, Une Musique", "Ces couvertures qui attirent mon regard", "Au fil des livres", "Un livre qui m'a marqué" et peut-être une chronique également.

Partenariat :
Un nouveau partenariat se met en place entre mon blog et celui d'Arwen. Il était tout naturel que celui-ci se fasse vu qu'elle fait partie de mes visiteurs réguliers et que j'aime aller voir les nouveautés publiées sur le sien.


Vous pouvez également la suivre sur Facebook : Les Chroniques d'Arwen

Premier Concours sur mon blog :

Un concours devrait prochainement voir le jour sur mon blog mais pour qu'il soit mis en place, j'ai besoin de votre aide. Il me manque encore quelques fans sur ma page FB. Plus d'infos sur ce concours ICI


lundi 27 février 2012

Premier Concours A Venir

Oyez, Oyez,

En ces lieux, un concours surgira de l'obscurité lorsque la page Facebook de mon blog aura atteint les 100 fans.
Ce concours sera en l'honneur d'une maison d'édition qui nous offre de très belles publications et qui m'a gentiment offert ces quelques Flyers/Ex-libris/Marques-pages que vous pourrez gagner.
Cette maison d'édition est :


Il y aura 3 lots à gagner pour ce concours :
Pour le premier lot :

Pour le deuxième lot :

Pour le troisième et dernier lot :

Ce concours sera limité à la France et à la Belgique.

N'oubliez pas, j'ai besoin de vous pour que ce concours voit le jour. Un petit clic pour aimer ma page FB et on se rapprochera de l'objectif. Je vous remercie d'avance.

Top Ten Tuesday [12]








Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur les blogs de Iani puis de Pomme's Book et d'Arwen.

Pour cette semaine, je vais respecter celui qui est prévu sur la blogosphère :
 Les 10 raisons qui font que vous êtes accro à la lecture

1. L'amour des mots


Depuis tout jeune, je suis tombé dans la marmite des mots magiques. Dans cette marmite, j'y ai découvert que les mots avaient un pouvoir énorme sur l'esprit des Hommes. Ils sont capables de le transporter très loin.


2. Le plaisir de l'imagination


Les livres sont capables de faire travailler notre imagination. Et mon imagination est une chose que je ne veux pas perdre car plus on vieillit plus on la perd mais la lecture aide à conserver une partie de notre âme d'enfant, celle qui est capable de faire vivre nos imaginations et de nous émerveiller de ces choses qu'on voit.

3. Mon âme d'enfant


Je l'entretiens car elle fait de moi ce que je suis et la lecture est le meilleur moyen de garder mon âme d'enfant. Elle est un rempart au monde réel et les livres en sont les défenseurs ^^

4. La soif d'évasion


Petit, petits soucis. Grand, grands soucis. C'est pour ça que la lecture m'aide à m'évader des soucis et tracas de la vie, quitter ce monde pourri le temps d'ouvrir un livre et de découvrir des histoires merveilleuses.

5. L'envie de découvrir de nouvelles merveilles


J'espère toujours découvrir des livres qui me marqueront et lorsque c'est le cas, c'est un vrai bonheur. Les livres s'enchaînent et marquent nos êtres

6. Le partage


La lecture a beau être un plaisir solitaire, il est toujours très agréable de partager nos avis sur nos lectures ou partager nos lectures avec d'autres personnes en prêtant les livres qui nous ont plu ou d'autres.

Je ne donnerais pas plus de points dans ce top ten car la lecture est si transcendante qu'il n'est pas évident de définir tous ce qui me rend accroc.




Je vous rappelle le thème de la semaine prochaine :

Les éditeurs et/ou collections préférées

vendredi 24 février 2012

La momie, Anne Rice


● Titre d'origine : The Mummy
● Date de parution : 1992
● Nombre de pages : 381
● Édition de ton livre : Pocket
● Quatrième de couverture :
Le pharaon Ramsès ressuscité dans l'Angleterre de 1914, voilà la folle histoire que nous propose Anne Rice ! L'absorption d'un élixir l'ayant rendu immortel, Ramsès - rebaptisé Docteur Ramsey pour plus de discrétion - découvre le monde moderne. Mais le souvenir de la belle Cléopâtre le hante. Revenue à la vie à son tour, celle-ci va se révéler bien plus dangereuse que ne le dit la légende...


● Mon avis :

Les livres d’Anne Rice ont toujours eu une saveur particulière pour moi, mis à part « Les infortunes de la belle au bois dormant » qui m’a rebuté au point de ne pouvoir lire en entier le premier tome. Je ne savais à quoi m’attendre en attaquant « La momie » car je me demandais ce qu’allait pouvoir raconter cette histoire. Tuons le suspense tout de suite, j’ai été ravi par cette lecture qui m’a permis de retrouver ce qui me plait tant dans l’écriture d’Anne Rice.

Petite mise en situation, avant de vous en dire plus sur mon ressenti. Lawrence Stratford, archéologue fait une découverte hors du commun. Dans un tombeau, il découvre une momie avec sur les murs des explications en plusieurs langues sur le passé de ce mort. Mort, cela reste à déterminer car ces textes disent bien des choses. Malheureusement, Lawrence ne pourra profiter de cette découverte, il ne sortira pas vivant de ces lieux. La momie et les trésors découverts rejoindront Londres. C’est en ces lieux que ce corps reprendra vie. Une rencontre entre Ramsès et la fille de Stratford, Julie qui bouleversera la vie de celle-ci. On va suivre ensuite la découverte de ce monde nouveau pour l’ancien Pharaon.

Le principal attrait de cette histoire est pour moi ces personnages à la beauté indécente et emplis d’une mélancolie latente qui me rappelle tant mon vampire préféré des Chroniques des Vampires, Louis. En ce sens, Ramsès m’a conquis par sa personnalité, sa mélancolie quant à son amour disparu, Cléopâtre. Son plaisir et sa soif de tout comprendre devant toutes ces merveilles qui peuplent le monde, toutes ces découvertes du monde moderne qui le rendent pareil à un enfant dans un magasin de jouets. Julie, elle est pleine de la fraîcheur et d’envie de vivre sa vie telle qu’elle l’entend. Elle n’a que faire de ce que voudrait les traditions. On y retrouve le jeune homme plein de candeur Alex Savarell et son père, Lord Eliott Rutherford qui n’est pas sans me rappeler Marius, le vampire, par sa sagesse et sa soif de connaissance, sa curiosité. Le fidèle Samir, égyptien d’origine, deviendra le serviteur de la momie. Il y a également le neveu, Henry Stratford dont l’addiction au jeu est un fléau pour sa famille. Cette addiction va le conduire à commettre l’irréparable à de nombreuses reprises. Tous ces personnages sont tels que nous ne pouvons éviter de nous y attacher et de ressentir leurs émotions. Tout au long des pages qui défilaient sous mes yeux, j’ai été bercé par cette mélancolie qui règne à chaque instant dans les propos et les pensées de ces héros.

Cette fresque remplie de ces personnages tout aussi séduisants les uns que les autres est menée de main de maître par l’auteure qui va nous conduire de Londres en Egypte à la recherche du passé de Ramsès et ces lieux venus d’une époque passée nous sont contés avec tant de détails que nous ne pouvons que vouloir les découvrir, les parcourir et nous laisser porter par l’ambiance qui régnait en cette époque de révolution industrielle. Le fil conducteur de ce livre n’est pas une intrigue bien ficelé mais l’histoire passée et présente de Ramsès, avec toutes ses pensées, ses émotions. Ce n’est pas pour autant que l’on s’ennuie, bien au contraire, les chapitres comportent malgré tout leur lot d’action. Un personnage fera son apparition et bouleversera la vie de nos héros mais bien plus encore Ramsès qui sera confronté à son amour passé. Cela nous conduira à une fin qui a tout pour satisfaire nos attentes.

Pour les fans des chroniques de vampire, ce livre sera un ravissement mais si vous cherchez un livre ou l’action et l’intrigue priment sur les émotions, passez votre chemin.

mercredi 22 février 2012

Ces couvertures qui attirent mon regard [3]


Voici une rubrique qui me permettra de vous parler de ces livres dont les couvertures me donnent ou m'ont donné envie de les découvrir, de les acquérir, de les lire. Ces couvertures qui mettent en avant le travail des illustrateurs pour attirer le lecteur car un livre est également un bijou pour les yeux avec des couvertures qui sont là pour mettre en valeur l'objet.

Pour le troisième message de cette rubrique, je vais m'intéresser à un manga qui par la couverture de ces premiers tomes m'a donné envie de les découvrir avant même de savoir de quoi parlait l'histoire. Bien évidemment, l'histoire m'a plu également sinon je n'aurais pas commencé à en faire la collection. Ce manga est dessiné par Kiyo Kyūjō. Il s'agit du manga Trinity Blood. En france, il est distribué par Kana. A l'heure actuelle, treize tomes ont été publiés en France. A l'origine Trinity Blood est une série de romans, inspirés par un personnage historique, Caterina Sforza et sur l'ordre légendaire de la Rose-Croix. La série est écrite par Sunao Yoshida.

Ce qui m'a tout de suite plu dans le graphisme des couvertures, c'est l'univers gothique qui s'en dégage ainsi que l'utilisation de la croix et de tenues de prêtres, soeurs, alliés à la présence d'armes. On est plongé aussitôt dans le monde de Trinity Blood. Chaque couverture représente des personnages différents mais toutes sont aussi belles les unes que les autres. Et cette beauté, on la retrouve tout au long de ces mangas avec le trait si léger et ces formes arrondies que j'aime tant dans les mangas. Rien ne vaut ces dessins qui me rappellent les anciens mangas tels que Saint-Seiya plutôt que des mangas plus récent aux formes plus géométriques.









Enfin, pour vous permettre de plonger vous aussi dans l'univers de Trinity Blood, voici le synopsis qui, je l'espère, vous donnera envie de découvrir cette magnifique série :
Après l’Armageddon qui dévasta le monde il y a 500 ans, une nouvelle race fit son apparition :
les Methuselah, des vampires avides du sang des rescapés terrans !
De nos jours, le Vatican veille à maintenir la paix entre les deux communautés…
Abel Nightroad, un prêtre appartenant à la division AX du Vatican, est chargé de faire la chasse aux vampires malfaisants.
Sous son air inoffensif, voir maladroit, Abel cache en fait une très grande puissance. Il est en effet un krsnik, un être qui a le pouvoir de se transformer progressivement en un vampire qui se nourrit exclusivement du sang d'autres vampires. Son chemin va croiser celui d'Esther, une jeune religieuse, qui l'aidera dans sa lutte. La survie de la race humaine dépendra de leur combat !!

lundi 20 février 2012

Top Ten Tuesday [11]







Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur les blogs de Iani puis de Pomme's Book et d'Arwen.

Pour cette semaine, je vais respecter celui qui est prévu sur la blogosphère :
 Les 10 livres dont vous avez l'impression d'être le/la seul(e) à connaître ou à avoir lu

1. Le cercle des fous (Nicolas Carrillo-Lopez)


Dans le même temps, au Vatican, une automobile noire s'arrêta devant le grand portail de bronze. Il pleuvait sur le palais avec cet acharnement que le ciel réserve aux lieux qu'il a décidé d'effacer de la carte. " " L'inconnu se trouvait là, comme si à l'instant, la nature venait de le mettre au monde. " " Il mangeait chaque mot, très lentement, tous les mots, les laissant fondre sur sa langue. II bougeait courbé sur le livre, les bras serrés contre les hanches, et s'il humectait ses doigts, il les portait toujours à ses lèvres, verticalement, comme s'il rompait du pain béni en petits morceaux, attentif à n'en point perdre une miette. " Nicolas Carrillo-Lopez nous offre ici un grand récit fantastique, un jeu intellectuel semé de neuf histoires entremêlées qui n'en font qu'une. La vigueur du style et la liberté donnée aux personnages créent un monde unique aux multiples horizons. Le lecteur sera irrésistiblement entraîné aux confins de sa propre imagination, dans le tourbillon d'un univers incroyable dont il ne connaîtra le sens qu'à la fin de la dernière page. Dieu est une poupée russe et le Diable est un rêve. Le Hasard est fatal et le Destin est hasardeux. La Fin est le Début et le Commencement est inéluctablement happé dans les conséquences mêmes du temps. L'imagination, dans toute sa plénitude, contient déjà toutes les vérités auxquelles nous voulions croire.

Un livre qui m'a laissé un avis mitigé. J'ai été très intéressé par l'idée de base du livre mais ensuite je me suis souvent senti perdu par l'histoire.

2. Alaet l'insouciant (Laurent Genefort)

Dans Le Château cannibale, Alaet piégé par la Guilde des Larrons, se retrouve vendu comme esclave au palais de Sar Bouhad. En plus de chercher à s'échapper, le voleur va devoir enquêter sur cette mystérieuse magie qui agrandit le château de jour en jour, et qui menace d'avaler la ville entière... Dans Le Sablier de sang, notre héros subit la malédiction de l'archisorcière Varangas, qui lui laisse un an tout juste pour réunir trois artefacts des plus rares, faute de quoi il mourra. Sombre destinée, surtout quand le premier de ces trésors se révèle détruit à jamais... Enfin, à Karnab la Magnifique, Alaet se voit successivement confronté à un trône maudit, un duel de sorciers, un charme qui le transforme en reptile, des Ailerets cachant un secret, une sirène des sables, un vieux puits mystérieux, jusqu'au Bâtelier des Mânes lui-même.. parmi bien d'autres aventures plus surprenantes les unes que les autres ! Le Monde de Wethrïn : bien avant les aventures racontées dans le Nom maudit et la Guerre de l'Aube, Alaet, le voleur de Karnab, avait déjà mille et un exploits à son actif - autant que de surnoms, d'après sa légende. Sont ici rassemblés deux romans et une dizaine de nouvelles, soit l'intégrale des récits pour adultes du héros fétiche de Laurent Genefort (hors le cycle les Eres de Wethrïn, également aux éditions Octobre). L'occasion de plonger dans un univers fabuleux d'inspiration résolument orientale, cadre d'une fantasy atypique et dépaysante. Alaet l'Insouciant, mélange de Cugel et de Sinbad le marin, est un personnage incontournable de la fantasy francophone, laissant son souvenir à quiconque partage l'une de ses aventures ! Suivez-le entre les palais et les souks d'un monde magique...

Un recueil d'histoires mettant toutes en scène Alaet que j'ai découvert dans "Les ères de Wethrin" du même auteur. Et j'ai beaucoup aimé ce personnage tout comme le style et les histoires.

3. Le Pénitent du Diable (Thierry Iochem)



Un crime atroce est commis dans le jardin du monasthère de Saint-Ambroise, une petite bourgade tranquille. L'arme du crime, un crucifix noir, diparaît mystérieusement. Les soupçons se dirigent vers le frère Simon, qui a découvert le corps mutilé de la jeune mathilde.
Renvoyé sans ménagement du monastère, Simon voit s'ouvrir devant lui la bouche béante de notre société au visage hideux, avec ses tentations et ses vices. De rencontres en rencontres, il part dans son exil à la conquète du territoire le plus méconnu qui soit : sa propre conscience du Bien et du Mal.
Voyageur égaré dans un monde hostile gangréné par l'Antéchrist, le mensonge, la cupidité et la jalousie, Simon parviendra-t-il, armé de sa foi, à démasquer le coupable et rétablir ce qu'il croit être la vérité ?


Je dois de belles découvertes aux défuntes Editions Nuit d'Avril. Ce livre-là en fait parti. Il est très bien écrit et bien construit également.

4. Le Graal la vérité derrière le mythe (John Matthews)



S'agit-il de la coupe ayant recueilli le sang du Christ ? Du chaudron sacré des Celtes ? D'une pierre tombée du ciel ? Du «sang réal» de la lignée de Jésus ? D'un principe philosophique immatériel ? Cet ouvrage passionnant retrace l'évolution du mythe du
Graal depuis les croyances religieuses de la Préhistoire et de l'Antiquité jusqu'aux différentes théories actuelles sur sa vraie nature.
Avec un luxe de détails fascinants, l'auteur explore la façon dont les légendes arthuriennes et la littérature chrétienne ont développé le mythe au Moyen Âge.
On y découvre aussi l'étonnante évolution du Graal, qui semble revêtir un sens nouveau à chaque génération.

Quel fut le rôle exact du Graal dans la Passion du Christ ? Quelles sociétés secrètes furent gardiennes de ses secrets ?...
Que penser de la théorie du «sang réal» et de la lignée sainte de Jésus et Marie-Madeleine ?
Qu'est-ce que la pierre philosophale ?
Pourquoi le Graal continue-t-il d'exercer une telle fascination, aujourd'hui encore ?


Ce livre m'a été très instructif et m'a été fort utile à l'écriture de ma nouvelle "Au nom du Christ". Pour tout amateur d'ésotérisme et personne intéressée par le Graal, je le recommande.

5. Les 36 justes (Karen Tintori & Jill Gregory)


Depuis que David Shepherd est sorti du coma, des noms résonnent sans relâche dans sa tête. Ceux d'inconnus, aux quatre coins du globe, qui trouvent la mort dans des circonstances troublantes. Un ami prêtre, un maître kabbaliste et une archéologue chevronnée l'obligent à envisager une hypothèse folle : s'il s'agissait des 36 Justes qui, selon des textes ésotériques, permettent au monde de subsister ? Et qui aurait intérêt, en massacrant ces Justes, à faire basculer l'humanité dans le chaos ? Muselant son scepticisme, David s'engage dans une formidable course contre la montre dont personne ne sortira indemne.

Une bonne surprise que j'avais trouvé à Lidl. Comme quoi, on peut trouver de bonnes lectures partout ^^.

6. Le cercle de Megiddo (Nathalie Rheims)


Avec Le Cercle de Megiddo, Nathalie Rheims nous ramène aux sources de nos croyances, elle nous plonge dans les mystères de l’astrologie et les secrets de la kabbale. Maya est une jeune archéologue. Elle quitte Londres, un lundi matin, pour rejoindre le professeur Friedmann qui vient de faire une importante découverte sur le site de Megiddo, au nord d’Israël :la mise au jour d’un sanctuaire chaldéen qui remet en cause les origines de la Bible. Des messages apparaissent alors sur les téléphones portables, dont certains menaçants : « Il vous reste douze jours. »
Une malédiction semble s’être mise en marche, chaque jour une nouvelle victime succombe, dans un compte à rebours inexorable…


Vraiment une très bonne découverte également que ce thriller avec une touche d'ésotérisme. Un genre que j'apprécie beaucoup, féru d'histoire et grand amateur d'Indiana Jones ^^ (cherchez le rapport ^^)


7. Présages (James Herbert)

L'explosion de la Grande Barrière de corail... Un gigantesque geyser d'eau bouillante jaillit de la terre en Inde... Une vague immense en Chine, provoque une colossale marée de sable... Des phénomènes inexpliqués entraînent de nombreuses victimes et annoncent peut-être l'infernal chaos qui va se déchaîner sur une planète moribonde...

Je vous ai déjà présenté ce livre dans le cadre de ma rubrique "Un livre qui m'a marqué". J'ai le sentiment qu'il fait parti de ces petits bijoux oubliés au fond des librairies et qu'il mériterait de faire l'objet d'un réédition, surtout vu le contexte mondial actuel ^^.



8. Fuite Infernale (Joseph Garber)

Cadre supérieur à Senterex, une firme de bio-ingénierie, David Elliot arrive chaque jour le premier dans la tour où il travaille. Un matin comme un autre, Bernie Levy, son patron et ami, entre dans son bureau armé d'un pistolet et, sans explication aucune, tente de le tuer.
Elliot réussit à s'échapper mais voilà que, dans le couloir, deux hommes au regard froid le prennent en chasse? Elliot ne comprend pas : il mène une vie parfaitement ordinaire, ne boit, pas, ne joue pas, ne trompe pas sa femme. Atterré, il se réfugie à l'étage au-dessus, dans le cabinet de son avocat … qui essaie lui aussi de la faire passer de vie à trépas.


Encore un livre que je vous ai déjà présenté dans le même cadre que le précédent et qui, je pense, a tout pour plaire.

9. Les yeux du dragon (Stephen King)

L'ombre de Flagg plane depuis quatre siècles sur le royaume de Delain... Le jour où la silhouette du sinistre magicien se glisse derrière le trône du roi Roland, c'est en vue d'accomplir son noir dessein : assurer le triomphe du mal. La machination se met en marche, vénéneuse comme le poison. Mais c'est compter sans une antique maison de poupée, quelques milliers de serviettes de table, les yeux d'un vieux dragon empaillé et, bien sûr, le courage de ceux qui refusent la tyrannie. On sait que les contes de fées sont les premiers récits de terreur. En écrire un à l'intention de sa fille Naomi était donc pour Stephen King une sorte de retour aux sources.

Un de plus dont je vous ai déjà parlé. Un des livres méconnus de Stephen King mais pourtant un de mes préférés. Une histoire qui montre qu'il sait écrire autre chose que des livres qui nous font garder la lumière allumée la nuit.


10. Necrophilia (Mia Cage)



Laurène Parme, médecin légiste à l'Institut Médico-Légal, s'intéresse de prés à une série de meutres qui secoue le cimetière du Père-Lachaise. La descente aux enfers commence à l'instant où l'on amène à la morgue le corps mutilé d'Alexandra Petit. Les Parisiens sont frappés d'horreur devant la sauvagerie du crime, mais le tueur reste introuvable.
Malgré les étranges conclusions de l'autopsie, le commissaire chargé de l'enquête favorise la piste du fossoyeur André Masson que tout accuse. Mais le docteur Laurène Parme est contacté par Bernardi, ancien nécrophile notoire. Dés lors, un curieux pressentiment la hante: un terrible danger les menace tous. Qui se cache réellement derrière le tueur du Père-Lachaise ?
En réalité, le pire reste à venir.


Une autre belle découverte que je dois aux défuntes Nuit d'Avril.  J'aimerais pouvoir voir des nouveautés de cette auteure.




Alors, connaissez-vous ces livres et les avez-vous déjà lu ?


Je vous rappelle le thème de la semaine prochaine :

Les 10 raisons qui font que vous êtes accro à la lecture

dimanche 19 février 2012

Au Fil Des Livres [6]





Terminé :



J'ai terminé ce très bon thriller des Camhug dont mon avis est déjà disponible sur mon blog ^^.



Lecture en cours :


J'attaque enfin le tome 2 de la trilogie "Les lames du Cardinal" soit L'alchimiste des ombres. Je suis content de retrouver ce Paris uchronique


Toujours dans La Momie sur ma liseuse, il faut dire que je n'ai pas beaucoup l'occasion de lire au taf ces temps-ci.


Ma prochaine lecture :

Il va passer en priorité devant les livres restant dans mon challenge.

Mes acquisitions :


Ma belle-mère m'avait donné quelques livres à vendre en me disant si tu veux en garder, gardes-en  j'ai donc gardé celui-ci.


Gagné à un concours ainsi qu'une place pour aller voir le film en 3D ^^

3 Fois Plus Loin, Jérome Camut et Nathalie Hug


● Titre d'origine : 3 Fois Plus Loin
● Date de parution : 2010
● Nombre de pages : 512
● Édition de ton livre : Le Livre de Poche
● Quatrième de couverture :
Dans les années 1950, quatre scientifiques traversent la jungle vénézuélienne en quête d’une espèce de singes muets. Ce qu’ils vont découvrir va changer le cours de leur vie. Amazonie, de nos jours : Nina Scott dirige une équipe de cueilleurs d’essences rares pour l’industrie américaine, dans une région contrôlée par les braconniers et les trafiquants de drogue. En s’éloignant du groupe, Nina tombe sur les vestiges d’un site magnifique, où les singes sont silencieux et où les arbres dissimulent des charniers. Alors que la mort frappe ses compagnons, elle est miraculeusement épargnée. Des mines d’émeraudes colombiennes aux bidonvilles de Caracas, des palaces de la Côte d’Azur aux confins du désert marocain, Nina va alors s’embarquer dans une aventure qui pourrait mettre en péril sa vie et bien plus encore.

● Mon avis :




Cela faisait un long moment que ce livre des Camhug attendait fièrement dans ma PAL. Non pas qu’il ne m’intéressait pas, bien au contraire, mais après mes aventures avec Kurtz, il me fallait me remettre de mes émotions. Lire un livre de ces auteurs est très prenant et 3 fois plus loin ne déroge pas à la règle. Leur dédicace laissait présager un grand moment de frissons et de joies et ce fut le cas. Le titre m’a longtemps intrigué et je ne parvenais pas à définir le lien avec l’histoire en elle-même. Maintenant, je sais.

Dès le prologue, on découvre un personnage aux prises avec une vision d’horreur, étendu parmi des corps sans vie à moitié carbonisés. Ce passage est écrit à la première personne et s’adresse également au lecteur par le biais de questions.
Après ce prologue non daté, les Camhug vont tout au long du livre nous faire partager l’histoire de quatre scientifiques dans le passé, racontée par l’un d’eux, Robert Varenne. Tous ces passages sont formulés à la première personne et semblent tirer d’un rapport d’expédition ou d’un journal intime. On découvre également l’aventure de Nina Scott, jeune Américaine travaillant pour une firme pharmaceutique dans les forêts vénézuéliennes, qu’une découverte va pousser à mettre en péril sa vie et celles d’autres personnes plus ou moins proches d’elle. L’intrigue se mettra en place dans le passé comme dans le présent et le lien entre ses deux histoires un fil conducteur, le lieu. D’un côté, le scientifique et ses recherches sur la glande pinéale sur un Tepui. De l’autre, la jeune femme et ses nombreuses questions sur les vestiges d’un site qui la conduiront de fil en aiguille sur la piste de Robert et ses découvertes. Des réponses apparaissent, provoquant de nouveaux questionnements. Le scientifique découvrira des choses dont il ne soupçonnait ni l’ampleur ni l’intérêt que cela provoquerait ainsi que les convoitises qu’elles entraineront. Nina, quant à elle, ira de rencontre en rencontre, de lieu en lieu, et les informations qu’elle récoltera la mèneront de nouveau dans la jungle vénézuélienne. 

Tout le talent des auteurs est là, au service d’une histoire pleine d’intrigue avec des personnages centraux très forts et fragiles à la fois. Leur écriture à quatre mains est ainsi faite qu’une fois encore, je n’ai pu déterminer qui avait écrit quoi. Les Camhug ont une fois de plus tenu mon cœur entre leurs paumes tant j’ai été absorbé par ces histoires séparées par les années, mais pourtant liées. Le dénouement est comme, à leur habitude, à la hauteur de l’intrigue et les vérités dévoilées au fil des pages m’ont laissé abasourdi. Une fois de plus, je n’avais pas été capable de les deviner avant de les lire.

3 Fois Plus Loin est un de ces thrillers qui n’ont pas besoin de tueur sanguinaire pour vous prendre aux tripes et muni d’une trame solide, sublimée par le talent et le style de Jérome Camut et Nathalie Hug.

À mettre d’urgence entre toutes les mains.


jeudi 16 février 2012

Un Livre, Une Musique [3]




Voici donc le troisième message de cette nouvelle rubrique. Elle a pour but de vous faire part des envies musicales qu'ont provoqué la lecture de certains livres. Les émotions que faisaient remonter ces histoires me poussait à écouter en boucle certains albums, voire certaines chansons tout en lisant. Je vais donc vous présenter ces livres et les musiques en essayant d'expliquer les liens qui se créaient entre eux.

En ce jour, je ne vais pas vous parler d'un unique livre mais d'une saga et des multiples envies musicales qu'elle a provoquée en moi.



J'ai lu cette saga avec un espace de quelques mois entre les 10 premiers tomes et les 2 derniers mais ça ne m'a pas fait changer pour autant d'envie musicale malgré cette coupure. Je ne referais pas une chronique de cette saga dont j'ai déjà donné mon envie en ces lieux. La magie qui se dégage de ces livres m'a poussé vers des albums qui le sont tout autant. Des albums qui dégagent un côté féérique et qui développent un univers relié au monde de la fantasy. Je veux bien entendu parler de Rhapsody Of Fire (Rhapsody) dont les trois derniers disques m'ont accompagné pour une majeure partie de l'aventure que j'ai vécu avec les Chevaliers d'Emeraude. "The Cold Embrace Of Fear", "The Frozen Tears Of Angel" et "From Chaos To Eternity" font une très belle bande originale pour nous emporter sur Enkidiev, notamment pour les chansons les plus calmes qui ont le don de m'emporter très loin, là où seuls peuvent m'atteindre les dieux et où la mélancolie d'être coincé dans un monde qui ne ressemblait aucunement à celui créé par Anne Robillard m'envahissait. 

  

Mais Rhapsody Of Fire n'est pas le seul groupe que cette saga m'a donné envie d'écouter au fil des pages, il y a également Blind Guardian avec l'album "At The Edge Of Time" ainsi que la chanson "Moisson de Peine", version française de la chanson "Harvest Of Sorrow". La musique de Blind Guardian est moins grandiloquente que celle de Rhapsody mais elle se prête à merveille à l'histoire d'Anne Robillard également. L'univers dans lequel baigne ce groupe est fait lui aussi de magie et de fantaisie, de créatures mythiques de bardes, de chevaliers et autres héros. Tout ce que contient les Chevaliers d'Emeraude.


Ainsi accompagné par les mélodies et le chant de deux très bons chanteurs, j'ai passé un merveilleux moment hors de ce monde et je me suis projeté avec plaisir au coeur de la bataille contre l'Empereur Noir et ses insectes.