Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

samedi 11 février 2012

Un Livre Qui M'a Marqué [6]





En cette soirée du 11 février, je vais vous parler une nouvelle fois d'un livre de Stephen King. Mais cette fois-ci, il s'agit d'un livre un peu à part dans sa bibliographie puisqu'il s'agit d'un conte qu'il avait écrit pour sa fille Naomi : "Les yeux du dragon".


● Titre d'origine : The Eyes of the Dragon
● Date de parution : 1996
● Nombre de pages : 388
● Édition de ton livre : France Loisirs
● Quatrième de couverture :
L'ombre de Flagg plane depuis quatre siècles sur le royaume de Delain... Le jour où la silhouette du sinistre magicien se glisse derrière le trône du roi Roland, c'est en vue d'accomplir son noir dessein : assurer le triomphe du mal. La machination se met en marche, vénéneuse comme le poison. Mais c'est compter sans une antique maison de poupée, quelques milliers de serviettes de table, les yeux d'un vieux dragon empaillé et, bien sûr, le courage de ceux qui refusent la tyrannie. On sait que les contes de fées sont les premiers récits de terreur. En écrire un à l'intention de sa fille Naomi était donc pour Stephen King une sorte de retour aux sources.

● Qu'est-ce qui m'a marqué dans ce livre :

Je n'étais encore qu'un collégien quand j'ai découvert ce livre. L'histoire m'a tout de suite plu car elle a vraiment tout d'un conte de fées. Il y a le méchant, Flagg (oui le même nom que le méchant dans Le fléau) qui réussit à pervertir Thomas le fils cadet du roi Roland. La machination lui permet de garder la main mise sur le royaume en plaçant le cadet sur le trône et en enfermant Peter le fils aîné dans un donjon. Les deux frères ont des caractères totalement différent, Peter a reçu de ses parents la gentillesse et la sensibilité. Ses demandes depuis sa geôle sont acceptées car elles paraissent risible mais avec l'intelligence dont il a également hérité, il va préparer son évasion pour faire éclater la vérité. Vérité que connait son jeune frère qui a assisté au meurtre de son père et qui connait donc le coupable. C'est ainsi que chacun de leur côté, ils vont suivre des voies qui les éloigneront encore plus malgré l'amour que Peter porte à son frère. Comme tout conte de fées, celui-ci signé par Stephen King, se termine bien et nous emplit de joie. La vérité éclate et tout rentre dans l'ordre qui aurait dû être.
Contrairement aux autres écrits de l'auteur (excepté Le talisman des territoires 1 et 2), il n'y a pas de crainte à avoir pour nos paisibles nuits. Il révèle une facette tout à fait nouvelle de l'auteur, un visage d'amour d'un père à sa fille. Cette histoire m'a tellement enchanté lorsque j'étais jeune que je n'ai pu résister à la tentation d'acheter le livre en format poche lors d'une bourse aux livres. Je le relirais avec plaisir même si je l'ai déjà lu 2-3 fois par le passé. Il fait vraiment parti de mes livres préférés de Stephen King.

4 commentaires:

  1. Hahaaa Un Stephen King !!
    Ta chronique est émouvante et donne envie de lire le roman afin de découvrir cette "nouvelle facette". Merci pour cette (re)découverte !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien pour cette découverte ^^.
      Pour ce qui est de Stephen King, j'en parle d'un autre dans un ancien post de cette rubrique ^^

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Hé bien, il n'est jamais trop tard pour commencer ^^

      Supprimer