Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

samedi 17 mars 2012

Les Lames du Cardinal Tome 2 : L’alchimiste des Ombres, Pierre Pevel


● Titre d'origine : L'alchimiste des ombres
● Date de parution : 18 juin 2009
● Nombre de pages : 330
● Édition de ton livre : Bragelonne
● Quatrième de couverture :

Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe.
Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.
Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...


● Mon avis :

Pour rappel, cette trilogie prend place dans un Paris Uchronique, c’est-à-dire que la réalité est légèrement altérée par l’ajout dans le cas des Lames du Cardinal des Dragons et de leur magie. C’est d’ailleurs là une originalité qui rend si gouteuse cette saga.
Fort du bon souvenir que je garde du tome 1, j’ai ouvert ce tome 2 avec joie. Dès les premières pages, l’auteur nous gâte. L’histoire débute par un affrontement contre des dragons aux confins de l’Alsace et de la Lorraine. Cette lutte nous révèle l’Alchimiste des Ombres et ce dont il est capable. Ce personnage que le Capitaine La Fargue, chef des Lames du Cardinal, hait.
Nos valeureuses Lames dans ce deuxième tome vont devoir tout faire pour déjouer un complot qui vise le trône de France et dont l’instigateur n’est autre que leur ennemi l’Alchimiste des Ombres et la Griffe Noire. C’est ce que leur assure l’Italienne, une espionne à qui l’on ne sait si on peut avoir confiance.
Ce qui pour moi fait la force de ce livre, ce sont les nombreuses descriptions détaillées que nous offre Pierre Pevel et qui nous permettent de s’immerger au cœur de l’histoire dans cette époque lointaine de la nôtre. Pour certains néanmoins, cela leur paraîtra dérangeant mais elles ne gâchent en aucun cas l’histoire.  L’action y est également fort bien répartie. Et tout cela dans un style qui est des plus agréables à lire.
L’histoire est quant à elle assez proche de ce que l’on apprend en classe, le roi Louis XIII et sa reine Anne d’Autriche, son premier ministre le Cardinal Richelieu. De ces personnages réels, l’auteur a tissé une histoire les impliquant et les autres personnages apparaissant dans cette saga ne sont pas sans rappeler pour certains ceux de l’œuvre d’Alexandre Dumas.  Ses personnages sont par ailleurs très attachants, notamment la duchesse Agnès de Vaudreuil, Leprat d’Orgueil et Laincourt qui tous les trois ont récolté mes faveurs. Le capitaine La Fargue est à mon goût un peu moins présent que dans le précédent tome, ce qui laisse du coup plus de places à ces compagnons qui font preuve de leurs talents tout au long de cette aventure.
Finalement, l’action se précipite alors que l’on arrive au dénouement pour nous offrir de magnifiques combats d’escrimes. La fin est d’ailleurs si inattendue que l’on voudrait attaquer dans la foulée le tome 3 qui promet d’être riche en intrigues et  nous offrir un final majestueux à une saga qui l’est déjà par l’écriture et le monde que nous présente Pierre Pevel.

Il n’existe pas de meilleur roman de cape et d’épée qui reprenne ce monde des mousquetaires depuis ceux d’Alexandre Dumas. Un livre à mettre entre toutes les mains humaines ou draconiques.

6 commentaires:

  1. Jolie chronique, j'aime beaucoup les histoires se déroulant dans un Paris "magique" ou "steampunk". En revanche le côté historique me plaît moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, moi qui suis féru d'histoire, j'aime bien ce côté ancré dans un passé proche du nôtre avec juste quelques différences ^^

      Supprimer
  2. Je suis sympa, je ne dirai rien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ne juge pas un genre que tu ne lis pas hein ^^

      Supprimer
  3. Erreur mon ami, j'ai lu le premier tome (comme LKH), je peux donc donner un avis ! Mais je n'en ferai rien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ça n'empêche que tu n'es pas un fan de fantasy ^^. Et tu peux toujours donner ton avis sur le tome 1 y'a pas de souci ^^

      Supprimer