Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mardi 27 mars 2012

Marquise des Ténèbres [Les soupirs de Londres tome 3], Ambre Dubois


● Titre d'origine : Marquise des Ténèbres
● Date de parution : 15 février 2012
● Nombre de pages : 270
● Édition de ton livre : Editions du Petit Caveau
● Quatrième de couverture :

Quand les cadavres se relèvent d’entre les morts, Stella Hunyadi, la vampire hongroise exilée à Londres, se doit de mener l’enquête. Elle est loin d’imaginer que derrière cette histoire de meurtre et de sorcellerie, c’est tout un passé qui resurgit. En parcourant les sous-sols de l’effroyable Tour de Londres, entre jeux de pouvoir, séductions et manipulations, la belle immortelle aura fort à faire pour découvrir les liens tragiques qui nouent les vampires de la capitale…

Le troisième tome des Soupirs de Londres ouvre une fenêtre sur le passé des vampires londoniens. Des murmures de l’Ecosse aux ombres de la Tour de Londres, la roue de la destinée tourne inexorablement pour ces immortels torturés et puissants…

● Mon avis :

Deux ans, cela faisait deux années que j’attendais cette suite des Soupirs de Londres après un deuxième tome Le sang d’Hécate qui m’avait ravi. Celui-ci ne déroge pas à la règle qui fait que les écrits d’Ambre Dubois sont des plus plaisants.

Retrouver ces vampires londoniens fut un moment très agréable. Malgré cette longue période depuis la sortie du livre précédent, il est très facile de retrouver Stella et ces confrères. Ambre Dubois nous redonne suffisamment de repères pour ne pas être perdu malgré le temps écoulé.
C’est ainsi que j’ai retrouvé rapidement ces sentiments qui étaient les miens envers l’héroïne dans les précédents opus de la saga. Les autres personnages récurrents nous sont bien retranscrits également et cela facilite grandement le retour à ce Londres et ces vampires que nous décrit l’auteure.

En ce début de roman, peu de temps mort avec cette créature non identifiée qui quitte les lieux de son crime, abandonnant un cadavre sur lequel on retrouve une rose blanche. Simple détail, nous dirons-nous au début. Nous pensons bien vite différemment au fur et à mesure que l’intrigue se développe. Stella et Corwin découvriront ce cadavre et voudront enquêter dessus, car il leur est impossible de le déplacer pour éviter que des mortels ne tombent dessus. Rapidement, il va s’avérer que cette mise en scène se rapporte à celle d’un vampire tout droit sorti du passé de Londres.

Stella va être mise à rude épreuve tout au long de ce roman. Elle devra faire avec les avances de Drake qui l’aidera dans sa tâche. Je dois dire d’ailleurs que les dialogues entre ces deux personnages sont des plus divertissants avec une touche d’humour et quelques échanges des plus croustillants.
Corwin prendra également un peu plus d’envergure au cours de ce tome. Le prince Rodrigue oscillera dans nos cœurs suivant ces comportements. Il se fera détester tout comme il pourra se faire apprécier. Les autres vampires qui pouvaient avoir une place plus importante dans les autres tomes se voient quelque peu mis à l’écart au cours de cette histoire. Les révélations sur ces personnages seront nombreuses et nous permettront de voir certains d’entre eux sous un autre jour. Celles-ci auront également leur rôle à jouer au cours de l’intrigue.
Le fil conducteur de l’histoire se voit des plus réussis et telles les ramifications d’une toile d’araignée, rien n’est superflu dans ce livre. Chaque personnage, chaque révélation, chaque mystère ou chaque action ne peut se retirer sous peine de désolidariser l’ensemble et de perdre ce qui rend ce livre des plus convaincants.

Le final est des plus inattendus et nous prend aux tripes. La situation est telle que Stella n’en sortira pas indemne. Les doutes sont nombreux et l’on ne sait plus vers quel saint se tourner. Les dernières révélations nous amènent à nous poser des questions et à attendre avec patience le prochain et dernier tome des Soupirs de Londres.

La plume de l’auteure est toujours des plus ensorcelantes et sied à merveille à cette histoire dans le Londres du XIXème siècle. Elle a gagné en maturité depuis le tout premier tome et cela apporte beaucoup au ressenti que l’on a de notre lecture. Le plaisir est réel et elle retranscrit si bien son univers et ses personnages que lire ce livre sans avoir lu les précédents tomes ne présente aucune contrainte et cette histoire peut être un bon moyen de découvrir les qualités de l’auteure.

Marquise des Ténèbres est un petit bijou vampirique de plus dans ma collection et n’a pas à pâlir de la comparaison. Ambre Dubois mérite de se faire une place plus importante dans l’univers du fantastique.


4 commentaires:

  1. J'avais reçu le tome 2 via un partenariat A&M mais je n'avais pas lu le tome 1... Peut-être est-ce pour cela que je n'avais pas du tout été emballée par l'histoire ! En tout cas, les cover sont magnifiques !!!

    RépondreSupprimer
  2. Voilà, une bonne saga en commun : tu as bien fait de nous dire que ça pouvait se lire sans problème *.*

    Freelfe, sans lire les premiers tomes, j'ai accroché à celui-là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aurélie : Même pour la bonne compréhension de l'histoire ? J'avoue que j'avais eu beaucoup de mal à tout suivre, tout comprendre et adhérer aux personnages... Après, c'était sûrement une histoire de goût =D

      Supprimer
    2. Beh ouais j'ai pas eu du tout de mal à comprendre l'histoire, il me manque certaines clés pour bien comprendre les persos mais ça ne fait que me donner envie de lire toute la saga :)

      Supprimer