Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

vendredi 27 avril 2012

Le rituel de l’ombre, Eric Giacometti et Jacques Ravenne


● Titre d'origine : Le rituel de l'ombre
● Date de parution : 2005
● Nombre de pages : 375
● Édition de ton livre : Fleuve Noir
● Quatrième de couverture :
Rome, mai 2005. Une archiviste du Grand Orient est assassinée lors d'une soirée à l'ambassade de France, suivant un rituel qui évoque la mort d'Hiram, fondateur légendaire de la franc-maçonnerie. A Jérusalem, un archéologue en possession d'une énigmatique pierre gravée subit un sort similaire. Le commissaire Antoine Marcas, maître maçon, et son équipière, Jade Zewinski, qui abhorre les " frères ", se trouvent confrontés aux tueurs implacables d'une confrérie nazie occulte, la société Thulé, adversaire ancestrale de la maçonnerie. Soixante ans après la chute du III` Reich, les archives des francs-maçons, dérobées par les Allemands en 1940, continuent à faire couler le sang. Mais quel secret immémorial se dissimule entre leurs pages jaunies ? Un secret pour lequel on tue sans scrupules...


● Mon avis :

Ce premier tome des aventures d’Antoine Marcas nous propose de pénétrer dans le monde de la Franc-maçonnerie. Je dois avouer que c’est un univers qui m’intrigue et m’intéresse fortement. De plus, le genre littéraire, le thriller avec ce côté ésotérique que vient ajouter le mysticisme lié à cette « communauté » et à l’intrigue du livre. De plus, il s’inscrit dans l’histoire par le biais d’événements passés qui ont leur importance dans l’intrigue présente.
Pour rappel, l’un des deux auteurs, Jacques Ravenne, est un franc-maçon, d’où les nombreuses précisions et détails quant au fonctionnement de leur ordre. C’est d’ailleurs l’une des forces de ce roman, ce qui le rend le plus réaliste, c’est justement cette réalité dans le fonctionnement de la Franc-maçonnerie.
Tout d’abord, les auteurs nous plongent en pleine Seconde Guerre Mondiale et nous y découvrons un personnage qui va être important dans la suite du livre. Nous y voyons aussi la mise à mort de maçons selon un rituel semblable à la mort d’Hiram. Ce même rituel qui sera utilisé dans les assassinats qui se produisent dans le présent. Est-ce que ces morts sont liés ? Cela fait partie des énigmes auxquelles va être confronté le héros. Au-delà des morts, l’intrigue la plus importante concernera les documents d’archives sur lesquels travaillait la victime de Rome. Pour le contenu de ces documents, une course va s’engager entre les francs-maçons et la société Thulé. Quel en est le secret ? Le rituel de l’ombre.
Voici la trame de ce roman qui mêle astucieusement enquête policière et recherche mystique. Eric Giacometti met tout en œuvre avec Jacques Ravenne pour que l’on soit absorbé au cœur de ce récit et ils y arrivent de la plus belle des manières. J’ai été absolument emballé par cette quête de la vérité.
De plus, le personnage d’Antoine Marcas a tout de l’érudit en en restant pas moins un homme de terrain. Par ce côté-là, il me fait un peu pensé aux héros de films mêlant aventure et quête d’objets sacrés et ce sont des personnages que j’adore.
L’autre personnage principal, le premier rôle féminin dirons-nous pour rester dans l’univers du cinéma, Jade Zewinski, me fait un peu penser à une tête brulée, genre une petite « Rambo ». Elle est prête à foncer dans le tas pour venger la mort de son amie. Sa haine pour les francs-maçons rajoute également un côté conflictuel à ce duo.
A ce niveau-là donc, les auteurs nous ont gâtés. Car même du côté des ennemis, les personnalités sont fortes. Voyez Sol, avec son lourd passé, ou la tueuse Joana. Tous les ingrédients pour nous permettre d’imaginer ces personnages portés à l’écran sont là.
L’histoire n’a rien à envier non plus aux « Da Vinci Code » et autres thrillers dits ésotériques car l’intrigue est rondement menée et bien ficelée. Les rebondissements apportent leurs lots de réponses et de nouvelles questions. C’est un sprint que nous engageons vers le final tant il nous tarde de découvrir la vérité.  Et quel final, me direz-vous. L’ésotérisme atteint son paroxysme avec la découverte de ce Rituel de l’ombre et son utilisation. Le seul petit bémol de ce dénouement est la manière dont est traité le sort de Sol. Cela aurait mérité, je pense, quelque chose de bien plus fort encore.

Je recommande donc vivement ce roman à tous les fans de thrillers où se mêlent enquêtes et mysticisme. Et je dois dire que voir cette histoire adaptée à l’écran ne me déplairait aucunement.

2 commentaires:

  1. Il a l'air vraiment bien ce livre :). Merci pour ta chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bien oui ^^ et en plus par des auteurs français. Faut les encourager tous ces auteurs ^^.

      Supprimer