Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

jeudi 31 mai 2012

Contes Myalgiques 1 : Les Terres qui rêvent, Nathalie Dau


● Titre d'origine : Contes Myalgiques 1 : Les Terres qui rêvent
● Date de parution : 15 juin 2007
● Nombre de pages : 161
● Édition de ton livre : Griffe d'Encre
● Quatrième de couverture :

Il était une fois... des récits fantastiques qui empruntaient au patrimoine folklorique mondial et à la mythologie incisive de leur conteuse. Comme ils aimaient les belles histoires, ils se marièrent et enfantèrent un beau recueil.
Laissez-les vous convier à un voyage entre ombre et lumière, où le merveilleux se mêle à l’affliction, où les épreuves forgent des âmes de miel comme de fiel.
Qu ils soient issus de légendes indiennes, sibériennes, celtiques ou provençales, ces contes vous enchanteront et vous terrifieront, vous apaiseront et vous lancineront.
N espérez pas sortir indemne d’une plongée dans l’imaginaire de Nathalie Dau : ses créatures féeriques ne vous veulent pas que du bien.

● Mon avis :

Ce recueil acquis auprès de Nathalie lors des Anthinoises a une saveur toute particulière pour moi. De par la dédicace on ne peut plus personnalisée qui orne la première page et l’atmosphère qui se dégage de chacune des nouvelles ainsi que du poème.
Les 10 récits et la poésie qui le composent s’imprègnent harmonieusement du folklore et des mythologies du monde sous la plume de l’auteure.
Ces Contes Myalgiques ont tout pour nous entraîner dans le monde onirique de Nathalie Dau. Mais bien sûr, tous ces rêves ne sont pas placés sous le signe de la joie. Ils se teintent de mélancolie, d’amour, de passion, de haine. On est pris dans la tourmente et dans la valse des sentiments qui nous traversent à chaque page que l’on tourne.
Cette ronde commence avec la nouvelle « La femme, la sorcière et l’amour » qui nous plonge dans le folklore indien. On y découvre que l’amour peut soulever des montagnes et traverser les années, que l’on peut être prêt à bien des sacrifices pour retrouver la personne que l’on aime.
Ensuite, « Bonne année ! » nous entraîne auprès d’un enfant, l’Élu et une tradition de passage de pouvoir et de sacrifice pour le bénéfice de tous. Le sentiment qui s’en dégage est diffus, l’espoir d’une vie meilleure pour le jeune héros, mais aussi l’appréhension puis la tristesse.
« Aenor » nous plonge dans le folklore breton. Ce conte nous présente une histoire d’amour entre Aenor, une fée qui ne peut quitter le lieu qu’elle protège et un roi qui en tombe amoureux. De cet amour va débuter une belle romance vite troublée et qui conduira à la haine. C’est ainsi qu’une fois encore les émotions se succèdent au cours de la lecture.
Un poème, « Chicanerie », succède à ce conte et dans un rythme très chantant et empli de magie nous laisse songeur.
« Le violon de la fée » nous plonge de nouveau dans le monde cruel des hommes, où la magie des fées va encore être à l’œuvre. Peine, espoir, joie sont au rendez-vous de ce texte.
Puis « Le siestophage » nous transporte auprès d’enfant dans une ville où s’affrontent des créatures magiques. Cette nouvelle est très révélatrice de l’humain dans sa globalité je trouve.
« Faux pas » vient parler à mon côté Fantasy car c’est une histoire de Troll avec une finalité des plus inattendues. Haine, amour, désillusion, joie et fierté s’y mêlent.
L’histoire suivante, « Lucine » a quant à elle une saveur bien différente, d’une histoire qui nous semble légère, qui débute dans la débauche, va rapidement virer au drame. Frivolité, dégout, peur, luxure et haine s’y retrouvent.
« Désespérée » se révèle dès le début plus grave que les précédentes. On y découvre une représentation de la mort et certains passages ont de quoi nous hérisser le poil.
« Demain les trottoirs » sort de la ligne directrice des précédentes et prend place dans un monde plus proche du nôtre. Un jeune garçon livré à lui-même dans la rue. Jusqu’à une nuit de Noël. Ensuite, tout sera moins gris pour lui. Du moins en apparence. Pitié, espoir, joie, colère, délivrance.
La dernière nouvelle, « Vale Frater », sort tout droit des plaines de Sibérie avec le mythe de la femme soleil et de l’homme lune. L’art et la manière de clôturer ce recueil de manière magistrale. Une histoire où la magie prend une part très importante. Nos sentiments, dictés par le point de vue, se révèlent trompeurs. Peur et haine alors que nous devrions nous sentir honorés et heureux.

L’auteure fait preuve, tout au long de ces textes, d’une grande maitrise dans l’art de nous faire vivre ces contes. La qualité et le style sont de très grande volée et servent avec force la magie de ces nouvelles et de cette poésie.

L’univers dans lequel nous entraîne Nathalie au cours de ces contes est un monde qui m’appelle de tout mon être, car il est fait d’émotions, de sentiments, d’onirisme et de magie et je vous invite à pénétrer au cœur de ce rêve éveillé.


Ces couvertures qui attirent mon regard [6]



Voici une rubrique qui me permettra de vous parler de ces livres dont les couvertures me donnent ou m'ont donné envie de les découvrir, de les acquérir, de les lire. Ces couvertures qui mettent en avant le travail des illustrateurs pour attirer le lecteur car un livre est également un bijou pour les yeux avec des couvertures qui sont là pour mettre en valeur l'objet.

Pour cette sixième rubrique, je vais vous parler d'un livre qui me fait de l’œil depuis un long moment déjà. Une nouvelle fois, c'est une anthologie publiée aux Editions Argemmios avec une couverture réalisée par Mathieu Coudray.


● Une petite présentation de l'anthologie :

● Date de parution : avril 2009
● Nombre de pages :360
● Anthologiste : Nathalie Dau et Jean Millemann
● Nombre de nouvelles :18
● Edition : Argemmios
● Quatrième de couverture :
La mythologie grecque, ses dieux et ses héros nous sont souvent familiers, eux qui hantent même notre vocabulaire : nous sommes narcissiques, érotiques, nous avons parfois la beauté d'Apollon, la ruse d'Ulysse, nous tombons dans les bras de Morphée... Jusqu'à nos ordinateurs que tentent d'infiltrer des chevaux de Troie !
Qualifiés de classiques, les mythes grecs n'ont cessé d'inspirer les modernes. Aujourd'hui, ce sont 18 plumes francophones qui ont interrogé les Muses afin de vous offrir la quintessence de leurs rêves.
Fantasy, fantastique, et même un peu de science-fiction... Les genres de l'Imaginaire se sont vêtus pour vous des couleurs de l'Olympe. Véritables aèdes du XXIème siècle, nos auteurs se sont fait tragiques, satiriques ou lyriques. Leurs récits vous entraîneront depuis les temps de l'Âge d'Or jusqu'aux étoiles de demain.

● Le pourquoi de mon choix du jour :

Cette couverture en appelle à ma passion des mythologies. N'a-t-on pas l'impression de découvrir ses vases peints de la grèce antique ? Ces représentations des dieux de l'Olympe posés sur leur piédestal et jetant un regard dédaigneux sur les hommes. Nul besoin d'un fourmillement de couleurs pour accrocher le regard, les traits se suffisent à eux-mêmes.
Voyez comment Maz nous représente Zeus prêt à foudroyer les hommes alors que le dieu à ses côtés tant un livre relié à ceux-ci. Est-il dangereux de vouloir s'approprier le savoir des dieux ?
Tout le mystère est là ! Il nous appelle à vouloir nous même nous emparer de ce livre, de cette anthologie et découvrir comment les 18 auteurs y participant ont réécrit l'histoire de ces dieux, de cette grèce antique en les adaptant à notre monde, notre époque.

Je vous l'assure, un jour je pourrais caresser la couverture de mes doigts. Tourner ces pages. M'emplir de ces histoires et redécouvrir ces dieux et la mythologie grecque.

Quelques nouvelles 9

Ecriture :

Je me suis attelé à la lourde tâche de retravailler d'anciens écrits, notamment une partie de mon recueil afin de compiler certaines histoires ensembles et en y ajoutant des liaisons entre chacune.

Lecture :


Mon rythme de lecture est assez lent donc je ne progresse que peu et donc je ne risque pas de manquer de livres à lire vu la taille de ma PAL. Je devrais m'atteler très prochainement à une lecture pour un partenariat sur le forum des A&M avec les éditions Sombres Rets.

Blog :


Le nombre de visites sur le blog ne cessent de monter malgré mon faible rendement ces temps-ci. Vous avez dépassé les 5500 visites.
Pour ce qui est des rubriques, une nouvelle venue a fait son apparition "Lumière et ténèbres sur un livre de ma PAL". Je vous y présente des livres que je dois lire et les raisons pour lesquels je les ai acquis.
Prochainement, vous devriez trouver de nouveaux messages dans d'autres rubriques, dont "Ces couvertures qui attirent mon regard".
Je vous remercie tous de suivre mon blog et vous tiendrais au courant de mes avancées.

vendredi 25 mai 2012

Au Sortir de l'Ombre, Syven


● Titre d'origine : Au Sortir de l'Ombre
● Date de parution : 2011
● Nombre de pages : 450
● Édition de ton livre : Editions du Riez
● Quatrième de couverture :
Londres, 1889. La guilde d'Ae protège les aethrynes depuis des siècles pour qu'elles se consacrent à leur tâche : garder piégés dans leur ombre de sinistres monstres avides de massacre, les gothans. Lorsque la secte des némésis s'attaque à ces prêtresses, l'organisation est ébranlée par la traîtrise de plusieurs agents d'importance. Les traqueurs William, Christopher et Heinrich, qui sont chargés de la protection de lady Eileen pour une nuit, n'imaginent pas les enjeux de la chasse dont ils feront bientôt l'objet. Mais dans l'ombre d'Eileen, attentif, « Il » sait ce qui est sur le point de se jouer.

● Mon avis :

Des mois que ce livre attendait dans l’ombre de ma PAL et maintenant qu’il en est sorti et qu’il a rejoint la lumière, je regrette d’avoir attendu si longtemps.
Dès le départ, on est plongé dans l’ambiance victorienne du Londres de la fin du XIXe siècle et l’on se retrouve très rapidement face aux membres de la Guilde d’Ae et à l’une de leurs Aethrynes. Les Némésis apparaissent tout aussi rapidement.
La force de ce roman réside dans ses personnages et l’univers mis en place, notamment en ce qui concerne ces fameux Gothans. En s’appuyant sur les exemples de mythologies existantes, l’auteure nous en a créé une nouvelle. Ainsi que le passé de la Guilde d’Ae qui est très fouillé et dont on découvre des bribes au fil des pages.
D’ailleurs, en ce qui concerne le fil de l’histoire, le découpage du livre sort de l’ordinaire pour servir le roman. Ici pas de chapitre à proprement parler. Seules de simples séparations ordonnent le texte et aucun saut de page ne vient couper l’imprégnation de ce monde. Du début à la fin, nous retenons notre souffle et jonglons sur le fil du rasoir entre l’ombre et la lumière. Les craintes des personnages deviennent nôtres et nous sommes happés dans cette lutte entre la Guilde et les Némésis. Le Gothan influence tout autant nos esprits et la mélancolie ambiante que l’on perçoit dans ce livre, celle qui pénètre dans le cœur de nos traqueurs, nous inonde.
Pour en revenir aux héros d’ « Au Sortir de l’Ombre », ils ont une présence et un charisme digne des grands personnages de fictions. William, Heinrich et Christopher nous dévoilent leurs talents et leurs pensées tout au long du livre. Un lien d’amitié fort les unit et nous lie à leur destin. Eileen, l’Aethryne qu’ils doivent protéger semble antipathique et hautaine lorsqu’on la découvre. Mais au fil de l’histoire, elle va se révéler sous un autre jour, apeurée, fragile, et l’on voudra veiller sur elle.
Bien évidemment, sans les méchants de l’histoire, les héros ne sont rien. Et Syven nous offre une belle palette très représentative des hommes, avec tout ce qu’ils ont de plus vils et de plus retors. Pourtant, leur but nous semble noble, tout du moins en apparence. Car après, bien des révélations arriveront à point nommé pour nous garder en haleine.
Le dénouement est à la hauteur du reste. Nous atteignons l’apogée avec ce que nous attendions depuis si longtemps. Le suspense n’a d’égal que le rythme qui ne nous laisse plus reprendre notre souffle. Les dernières pages nous plongent dans un état qui oscille entre mélancolie pour ce qu’il est advenu et espoir de découvrir un jour une suite.
L’auteure marie à merveille les genres dans ce roman où le fantastique et le thriller prédominent et elle nous livre une histoire extraordinairement riche et très prenante.

On ne peut sortir indemne d’un tel livre, car les ombres prennent une autre dimension, mais cela reste un pur moment de plaisir que cette lecture.


jeudi 24 mai 2012

Un Livre, Une Musique [6]





Voici donc le sixième message de cette nouvelle rubrique. Elle a pour but de vous faire part des envies musicales qu'ont provoqué la lecture de certains livres. Les émotions que faisaient remonter ces histoires me  poussait à écouter en boucle certains albums, voire certaines chansons tout en lisant. Je vais donc vous présenter ces livres et les musiques en essayant d'expliquer les liens qui se créaient entre eux.

En cette journée, je vais vous parler du lien qui s'est créé entre "Au Sortir de l'Ombre" de Syven et Moonspell avec les albums "Alpha Noir" et "OmegaWhite".



La noirceur des Gothans, leur rage ainsi que celle des Némésis rejoignent la violence qu'il se dégage du disque "Alpha Noir" au chant plein de grognements et de voix éraillées.
Alors que la mélancolie d'Eileen ou des traqueurs trouvent écho dans cette musique pleine d'ombre et de lumière qui compose "Omega White". Les mélodies atmosphériques et la voix grave du chanteur résonnent à merveille au cœur de cette histoire.
L'alternance entre ces deux albums en rapport au livre correspondrait assez au passage du jour à la nuit. Autant "Alpha Noir" rythme a merveille l'affrontement final entre Némésis et Traqueurs, ou la sortie de l'ombre des Gothans. Tout comme "Omega White" retranscrit parfaitement l'état d'esprit des traqueurs et d'Eileen au cours de leurs journées après des nuits cauchemardesques.


L'harmonie entre ténèbres et lumière, entre musique et livre s'est faite d'elle-même et me parait des plus naturelles en rapport à l'histoire et aux titres de ces albums.

mardi 22 mai 2012

Lumière et ténèbres sur Un livre de ma PAL [1]






Une nouvelle rubrique qui mettra en avant ma PAL. Sa taille est démentielle diront certains et je les comprend bien. Quand on aime, on ne compte pas, je vous dirais ^^. Je suis prévoyant également, je ne risque pas de tomber en panne de lecture.

Ce sujet aura donc pour but de mettre en avant un livre de ma PAL et de vous donner les raisons pour lesquelles, je l'ai acquis.Pour ce premier message, je vais mettre en avant :



● Titre d'origine : Malhorne tome 1 : Le trait d'union des mondes
● Date de parution : 02/2004 (Bragelonne) 12/03/2008 (Le livre de Poche)
● Nombre de pages : 704
● Edition de ton livre : Le livre de Poche
● Quatrième de couverture :

Tout commence lorsque l’ethnologue Franklin Adamov découvre, au fin fond de l’Amazonie, une statue du XVe siècle représentant un homme de type européen, assis, armé d’une épée ; sur la garde de l’épée est inscrit un mot : Malhorne. C’est impossible... Peu après, Franklin est contacté par une fondation appartenant à un riche financier, qui lui offre des moyens illimités pour résoudre cette énigme, d’autant qu’une deuxième statue, absolument identique, est mise au jour… Qui a laissé ces signes, et pourquoi ? Alors débute une traque haletante, une quête initiatique à travers l’Histoire, les cultures et les religions du monde entier, dont l’enjeu est rien moins que l’éternité.


● Les raisons pour lesquelles il a rejoint ma PAL :

Ayant découvert Jérôme Camut par le biais de ses histoires à quatre mains avec Nathalie Hug, notamment avec "Les éveillés" que j'ai adoré, je ne pouvais faire autrement que de me précipiter vers son œuvre en solitaire, celle qui lui a permis de rencontrer sa moitié.
C'est lors du Livre sur la place à Nancy que je l'ai acquis directement auprès de l'auteur qui me l'a dédicacé, tout comme le tome 2. Malheureusement, ma PAL étant ce qu'elle est, je ne l'ai pas encore lu mais je compte bien l'ouvrir très prochainement et plonger dans cette aventure.
L'attrait du quatrième de couverture est très important de par ce qu'il nous laisse présager et j'espère prendre autant de plaisir à lire ce livre que les écrits à quatre mains des Camhug.

vendredi 18 mai 2012

Un Livre Qui M'a Marqué [8]





Cela fait un moment que je n'ai rien publié dans cette rubrique. Je vais un peu la remettre dans la lumière en abordant un autre livre qui m'a marqué. Cette fois-ci, je vais vous parler d'un livre de mon auteur de Fantasy préféré, j'ai nommé David Eddings, en abordant le tome 1 de la Belgariade, Le Pion Blanc des Présages.


● Titre d'origine : The Belgariad, book 1 : Pawn of Prophecy
● Date de parution : 2004
● Nombre de pages : 444
● Édition de ton livre : France Loisirs
● Quatrième de couverture :
Et les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d'un long sommeil hanté par la souffrance. Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses. Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort ? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon. Un simple pion, et si vulnérable...

● Qu'est-ce qui m'a marqué dans ce livre :


J'ai découvert un monde vaste et des personnages très attachants. D'ailleurs, je me suis longtemps identifié à (Bel)Garion, le jeune héros de ce livre. Ce fut un moment fantastique que celui où je me suis imprégné de cette histoire. Ce livre m'a tout de suite entrainé dans des rêves tous plus merveilleux les uns que les autres. Parcourir le monde avec un vieux conteur, sorcier de surcroit, et une femme avec une poigne de fer, découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles personnes. Car ce tome 1 réside plus dans un voyage initiatique, une prise de conscience de ce qui attend notre jeune héros qui a un destin hors du commun, il est l'enfant de la prophétie, celui qui doit affronter Torak. Le style du texte et cette multitude de détails ont rempli mon imaginaire durant de longues années.
Ce livre fut le déclencheur de ma passion pour l'univers fantasy de David Eddings qui a beaucoup collaboré avec sa femme Leigh.
D'ailleurs, ce fut une grande tristesse lorsque j'ai appris sa mort il y a quelques années. Je ne pourrais plus découvrir de nouveaux chefs d’œuvre de ces auteurs.

vendredi 4 mai 2012

Ces couvertures qui attirent mon regard [5]



Voici une rubrique qui me permettra de vous parler de ces livres dont les couvertures me donnent ou m'ont donné envie de les découvrir, de les acquérir, de les lire. Ces couvertures qui mettent en avant le travail des illustrateurs pour attirer le lecteur car un livre est également un bijou pour les yeux avec des couvertures qui sont là pour mettre en valeur l'objet.

Pour cette cinquième rubrique, je vais me pencher sur un seul et unique livre : "Les Sombres Romantiques"
C'est une anthologie dirigée et illustrée par Mathieu Coudray dit "Maz".

● Une petite présentation de l'anthologie :

● Date de parution : 05 Décembre 2009
● Nombre de pages : 146
● Nombre de nouvelles : 6
● Edition : Les Editions du Riez
● Quatrième de couverture : "6 tableaux, 6 auteurs, 6 récits étranges & envoûtants, 6 peintures illustrées avec les mots ...
une rencontre unique ..."

● Quelques mots sur l'illustrateur et anthologiste :

Mathieu Coudray a réalisé de nombreuses illustrations de couvertures pour des fanzines (Outremonde, Parchemins et Traverses, Borderline…). Il est également l'un des illustrateurs attitrés des Editions Argemmios. Ainsi que l'auteur de bandes dessinées (Les Zozios et Sticker la mouche). Bon nombre de ces illustrations sont des petits bijoux.

Pour preuve du talent de Maz, sa dédicace dans mon exemplaire des Sombres Romantiques :

● Le pourquoi de mon choix du jour :

Nous retrouvons une couverture des plus magnifiques avec ce corbeau tenant une rose dans son bec. Le romantisme marié à l'obscurité, aux ténèbres est magnifiquement mis en scène avec cette illustration.


Le contenu n'est pas en reste avec 6 illustrations dont ces 2 images ci-dessous.



A chaque image, une nouvelle est associée et nous avons donc 6 nouvelles, chacune inspirée de l'illustration de Mathieu Coudray.
Chaque nouvelle illustre à merveille le tableau auquel elle correspond. Les choix de Maz se sont révélés très judicieux quant aux auteurs choisis.
De plus, la préface signée Nathalie Dau a tout pour nous ravir et nous donner envie de plonger à corps perdu dans ce livre.

Malheureusement pour ceux qui voudrait la découvrir, cette anthologie n'est plus éditée. C'est pourtant pas faute que Céline Guillaume ou Mathieu Coudray aient relancé Alexis des Editions du Riez pour en faire un retirage. Je partage entièrement leur avis et si des personnes sont intéressées, qu'elles n'hésitent pas à en faire part à Alexis ^^.

jeudi 3 mai 2012

Bilan Challenge : Je vide ma bibliothèque

Ce challenge a pris fin le 30 avril 2012

Je participais à ce challenge trouvé sur le blog de Freelfe
Le Principe était de choisir 15 livres de sa PAL et les lire.
Il m'avait fallu choisir parmi ma PAL à rallonge et le choix fut quelque peu difficile

 

Le bilan est de 

10/15

En cours de lecture à la fin de mon challenge : Au sortir de l'ombre
Lus : 
  1. L'enfant des cimetières, Sire Cédric 
  2. De fièvre et de sang, Sire Cédric
  3. Le dernier souffle tome 1 - Le don, Fiona Mcintosh
  4. Le dernier souffle tome 2 - Le sang, Fiona Mcintosh
  5. 3 Fois plus loin, Jérome Camut et Nathalie Hug
  6. Anita Blake tome 1 - Plaisirs Coupables, Laurell K Hamilton
  7. Les lames du Cardinal tome 2 - L'alchimiste des ombres, Pierre Pevel
  8. Les Chevaliers d'Emeraude tome 11 - La justice céleste, Anne Robillard
  9. Les Chevaliers d'Emeraude tome 12 - Irianeth, Anne Robillard
  10. Fedeylins tome 1 - Les rives du monde, Nadia Coste
 
Restants :
  1. Le dernier souffle tome 3 - L'âme, Fiona Mcintosh
  2. Waylander, David Gemmell
  3. Druss la légende, David Gemmell
  4. La chambre des morts, Franck Thilliez
  5. Au sortir de l'ombre, Syven

Un Livre, Une Musique [5]





Voici donc le cinquième message de cette nouvelle rubrique après un long silence. Elle a pour but de vous faire part des envies musicales qu'ont provoqué la lecture de certains livres. Les émotions que faisaient remonter ces histoires me  poussait à écouter en boucle certains albums, voire certaines chansons tout en lisant. Je vais donc vous présenter ces livres et les musiques en essayant d'expliquer les liens qui se créaient entre eux.

En cette journée, je vais vous parler du lien qui s'est créé entre "La Perle d'Eternité et autres récits fantastiques" de Céline Guillaume et de Trobar de Morte avec l'album "Reverie"


Toute la féerie et la beauté des récits qui composent ce livre sont sublimés par ces magnifiques chansons pleines de douceur aux sonorités celtiques, médiévales avec l'enchanteresse voix de la chanteuse.
Les voyages dans le passé que nous proposent Céline Guillaume au cours de La perle d'éternité ou pendant les autres nouvelles prennent vie sous ces mélodies voluptueuses. Les émotions et sentiments qui me remplissent au cours de la lecture sont transcendés par la voix angélique de Lady Morte.


L'association des mots au rythme si poétique et la majesté des titres que comporte "Reverie" nous transporte dans un monde magique duquel on voudrait ne jamais s'en aller.

mercredi 2 mai 2012

Au Fil des Livres [11]




Terminé :


Terminés et chroniqués. Un très gros coup de coeur pour la Perle d'Eternité et un bon thriller pour Le rituel de l'ombre.

Lecture en cours :



J'avance au ralenti mais j'avance. Le style est très agréable à lire.


J'attaque ce livre dérivé de la saga L'agent des ombres et je dois dire qu'il me tarde de découvrir ce qu'il va arriver à Gheritarish.



Mes prochaines lectures :




Il fera l'objet d'une Lecture Commune avec Arwen.

Ce sera mes prochaines lectures après ma Lecture Commune avec Arwen.


Mes acquisitions :

Des achats d'occasion :
Femmes de l'Autremonde tome 1 : Morsure, Kelley Armstrong
Femmes de l'Autremonde tome 2 : Capture , Kelley Armstrong
Femmes de l'Autremonde tome 3 : Magie de Pacotille , Kelley Armstrong
Femmes de l'Autremonde tome 4 : Magie d'entreprise , Kelley Armstrong
Femmes de l'Autremonde tome 5 : Hantise , Kelley Armstrong
Femmes de l'Autremonde tome 6 : Rupture , Kelley Armstrong

Mes quelques acquisitions au Castel des Trolls :
Le premier Sang, Sire Cédric
Contes Myalgiques 1, Les terres qui rêvent, Nathalie Dau
La baronne des Monts-Noirs, Céline Guillaume