Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mercredi 4 juillet 2012

Damnés, Lauren Kate


● Titre d'origine : Fallen
● Date de parution : 2010
● Nombre de pages : 446
● Édition de ton livre : France Loisirs
● Quatrième de couverture :

 Lorsque Luce rentre à Sword & Cross, un lycée d'éducation surveillée, elle est d'emblée attirée par le ténébreux Daniel.
Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession.
Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n'arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence d'ombres, qui la poursuivent et l'inquiètent depuis l'enfance.
Tout est conçu pour que l'ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux

● Mon avis :

 Pour ma première lecture commune, effectuée avec Arwen, nous avions choisi de longue date de lire Damnés de Lauren Kate. Ce livre qui attendait donc dans ma PAL depuis bien longtemps a été dépoussiéré après un long chassé-croisé entre nos lectures afin de pouvoir nous synchroniser. C’est désormais chose faite.

Passons donc à ce premier tome de cette saga ! L’écriture assez simple et le style de l’auteure nous rendent la lecture très facile et donc on tourne les pages à vive allure. Cette rapidité à lire est un atout pour le livre car il nous permet de se plonger assez tôt dans son univers.
Tout d’abord le prologue nous envoie dans une période passée à l’histoire et nous nous demandons quel est le rapport avec Luce, l’héroïne. Celle-ci se retrouve parachutée dans une école de réinsertion suite à un événement tragique dont on ne sait que bien peu de choses. De ce fait, les questions sont nombreuses et les réponses viendront partiellement. Pour un lieu où sont censées être regroupés des adolescents difficiles, ils paraissent fort sympathiques. Quelle facilité pour se faire des amies en étant nouvelle ! Les personnages sont présentés du point de vue d’un autre et donc avec un parti pris. 
Le cadre de l’école Sword & Cross sied à merveille à l’esprit gothique et mélancolique de la couverture. L’idée de réhabiliter une église en gymnase ne manque pas d’originalité et le cimetière jouxtant l’école nous amène à une question. Ce lieu a-t-il une importance dans l’histoire ?
Après quelques chapitres, on discerne un triangle amoureux se former. Ce n’est pas le seul rapprochement que l’on peut faire à la saga Twilight au cours de ce roman ! Bien trop vitre à mon gout, on peut deviner la nature des personnages principaux que sont Daniel et Cam. Cela gâche un peu les effets de surprise qu’essaye d’aménager l’auteure. Mais à sa décharge, elle s’adresse à des jeunes adultes et adolescents dont je ne fais plus parti, du moins je le pense. Plus on avance, plus cela devient flagrant. On en vient même à se demander comment Luce n’a-t-elle pas encore compris ce qu’il en était.
La scène que l’on attend et espère depuis le début finit par arriver pour notre plus grand plaisir. Puis l’action prend une place plus importante lorsque les derniers chapitres pointent le bout de leur nez et réveille un peu le lecteur pris dans une douce rêverie face aux relations qui se tissent entre les personnages. 
Lorsque le dénouement nous tombe dessus, on se sent quelque peu abasourdi par les nombreux mystères qui restent irrésolus et les questions que l’on se pose face aux quelques révélations dont nous fait part Lauren Kate. Les apparences peuvent se révéler trompeuses, la réalité en est toute autre. Tout s’éclaire ou s’assombrit et l’on se prend à imaginer quelle sera la suite à cette romance fantastique car je pense que c’est cela la meilleure classification à cette histoire.
A ce premier tome, on peut regretter le manque de maturité dans l’écriture. A moins que cela soit intentionnel pour la perception que l’on a des personnages afin de nous induire en erreur pour mieux faire bondir nos cœurs dans nos poitrines. On perçoit l’originalité de cette histoire qui lui vaut son succès. Et sur ce point, je ne peux qu’applaudir car j’y retrouve une autre facette de ma personnalité, du monde littéraire qui est le mien.
Mais au final, malgré les nombreux points lumineux ou sombres que l’on peut trouver à ce roman, l’auteure réussit à nous emporter dans son monde au point que l’on souhaite s’emparer du tome suivant pour découvrir la suite des aventures de Luce.
Pour ma part, la meilleure définition que je peux faire de ce livre est la suivante : « Damnés est aux anges ce que Twilight est aux vampires ». Soit une merveilleuse histoire qui parle à nos cœurs d’éternels adolescents avec des personnages auxquels on ne peut que s’attacher. Je vous tire mon chapeau Lauren Kate et vous dis à bientôt pour Vertige.

Je suis donc enchanté par cette lecture ainsi que par les échanges avec Arwen au sujet de nos ressentis. Je retenterais avec plaisir l’expérience de la lecture commune.

Ne vous arrêtez pas ici, foncez voir l’avis d’Arwen sur Damnés : Les chroniques d'Arwen


2 commentaires:

  1. Très belle chronique, tout y est ! Je vais avoir du mal à faire aussi bien. ^^ Je m'y penche dès ce soir en rentrant de travail. En tout cas, une LC très positive, j'espère qu'on pourra retenter l'expérience dès que possible. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'inquiète pas pour toi, tu nous feras une très belle chronique également ^^. Oui elle fut très positive cette LC et pas de souci pour retenter dès que l'on peut.

      Supprimer