Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mardi 20 novembre 2012

Le Dernier Souffle Tome 3 : L'âme, Fiona McIntosh


● Titre d'origine : Quickening, book 3 : Bridge of Souls 
● Date de parution : 2010
● Nombre de pages : 697
● Édition de ton livre : Milady
● Quatrième de couverture :

Pris par le temps qui s'enfuit, prisonnier d'un corps dont la seule vue le met au supplice, Wyl Thirsk voit se réaliser tous ses cauchemars - jusqu'au mariage de la femme qu'il adore, la reine Valentyna de Briavel, avec celui qu'il hait entre tous, l'ignoble roi Celimus. Pour se délivrer du sortilège du Dernier souffle, Wyl doit devenir roi de Morgravia. Malheureusement, le chaos engendré par le Don de la sorcière Myrren plonge Wyl au cœur d'un tourbillon de combats sans fin auquel il n'est pas sûr de survivre. Mais le veut-il seulement ? Car pour sauver Valentyna, il est prêt à tous les sacrifices - même celui de sa vie.



● Mon avis :


Des mois entiers se sont écoulés depuis ma lecture du tome 2 Le Sang et il me fut donc quelque peu difficile de me replonger dans l’univers de cette trilogie. Heureusement pour moi, Fiona McIntosh de sa manière de nous présenter son histoire nous aide à retrouver bien vite nos repères et nous remémore les événements qui  ont eu lieu précédemment. En effet, au début du roman, chaque chapitre nous permet de partager les aventures de chaque personnage séparément. Bien vite, les souvenirs ont afflué et tout est redevenu bien plus clair et limpide dans mon esprit.
J’ai donc pu apprécier pleinement ce qu’il advenait à notre héros ainsi qu’à ses amis. De nombreuses fois, j’ai eu le sentiment que le sort s’acharnait sur lui. Mais également qu’à sa place j’aurais depuis longtemps cessé de me battre et donc je ne pouvais qu’admirer son courage et sa détermination.
Wyl Thirsk fait parti de ces héros qui me font adorer la lecture et auxquels j’aime à m’identifier. Bien sûr, ce n’est pas le seul personnage des plus attachants dans cette saga.  Le jeune Fynch a autant de courage et mérite autant notre admiration de par sa détermination à accomplir ce qui doit être fait tout en connaissant à l’avance le prix qu’il aura à payer. La reine Valentyna a tout d’une Jeanne d’Arc à qui le destin impose des épreuves dont elle ne veut pas mais qui les affronte la tête haute. Le roi Celimus quant à lui est bien l’antihéros, le pourri de l’histoire, celui que l’on voudrait tuer de nos mains afin de mettre fin à sa cruauté. Son chancelier Jessom ne mérite pas plus notre respect car il se salit les mains sans rechigner pour accomplir les volontés du roi qu’il sert. Les amis que se fait Wyl au cours de ses changements de corps lui reste fidèle jusqu’au bout et font tout leur possible pour lui apporter leur aide.
L’amitié se révèle donc importante dans cette trilogie et l’amour est magnifié par les sentiments qu’éprouve notre héros envers la reine Valentyna. L’histoire ne nous laisse pas indifférent et de nombreuses fois mes yeux se sont emplis de larmes, de joie ou de chagrin suivant les passages.
L’auteure nous gratifie d’un final des plus inattendus au vu des événements et des révélations qui nous ont été faites au cours des trois tomes. L’écriture reste toujours aussi limpide et notre plaisir n’en est que décuplé. Le final fut une véritable course contre la montre, une course pour la vie, et les rebondissements nous serrent le cœur. Les larmes ont coulé alors que les dernières pages se tournent bien trop vite à notre goût.
Enfin, cette trilogie restera dans mes sagas préférées car Fiona McIntosh nous propose un petit vent de fraîcheur dans la Fantasy et je la place aux côtés de Michel Robert et de David Eddings qui restent pour moi des grands auteurs de ce genre littéraire.










2 commentaires:

  1. Une saga coup de coeur pour moi aussi =) Contente qu'il t'ait plu, je n'aurais pas insister pour rien XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, je l'aurais lu à un moment ou un autre. Vu la taille de ma PAL, je dois faire des choix pour ce que je veux lire en priorité lol

      Supprimer