Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

vendredi 1 février 2013

Disparition à Dallas, Charlaine Harris


● Titre d'origine : Living Dead in Dallas
● Date de parution : 2009
● Nombre de pages :374
● Édition de ton livre : J'ai Lu
● Quatrième de couverture :




La petite ville de Bon Temps a retrouvé un semblant de calme. La jeune télépathe Sookie Stackhouse partage son temps entre le bar où elle travaille et son bien-aimé vampire, Bill Compton. Mais lorsqu'on s'en prend à elle, elle n'a d'autre choix que de pactiser avec la communauté vampire, et part mener l'enquête à Dallas sur la disparition d'un des leurs, au péril de sa vie !





● Mon avis :




Ayant déjà vu l’adaptation télévisuelle de ce livre, je me demandais si je ne risquais pas du coup de ne pas apprécier ce tome 2 de La communauté du Sud et il s’avère que j’en suis bien loin de là. Le roman ne perd nullement de son charme, les différences entre la série télé et l’œuvre dont elle s’inspire permettent bien au contraire de découvrir l’histoire de Charlaine Harris avec beaucoup de plaisir. Ne vous attendez donc pas à une copie conforme entre Disparition à Dallas et la saison 2 de True Blood et si c’est ce qui vous rebutait à l’idée de découvrir ce livre, soyez rassurés.
On y retrouve Sookie, toujours serveuse, et autant amoureuse de Bill. Sa vie est rapidement mise en jeu suite à l’attaque d’une Ménade. Bien heureusement pour elle, les vampires la soignent. Mais ce n’est pas la seule chose qu’elle doit affronter car es capacités la rendent si précieuse pour les vampires qu’Eric l’envoie à Dallas pour accomplir un contrat pour le chef des vampires de cette ville. La tâche qui l’attend n’est pas une mince affaire et va la conduire à se frotter à la Confrérie, une organisation anti vampire.
Nous la découvrons plus forte et moins nunuche que l’on pourrait la penser après avoir vu la série TV. Elle se révèle même pleine de ressources et d’idées qui ne seront pas de trop pour l’aider à mener à bien sa mission. Bill Compton, quant à lui, s’avère un vampire capable de douceur mais se comportant également comme on en attend pas moins de la part d’une telle créature. Eric reste égal à lui-même avec son humour, ses sous-entendus mais se montre également protecteur et pleins d’attentions plutôt surprenantes venant de sa part.
Jusqu’aux dernières pages, notre télépathe se battra pour mener à bien sa mission confiée par les vampires et le but qu’elle s’est fixée pour un ami qui lui était cher.
Le roman se lit bien vite tant l’écriture et le style sont simple à lire. On y trouve peu de longueurs et les descriptions ne viennent pas alourdir l’histoire, ce qui est toujours appréciable.
Je ne suis donc pas déçu par la lecture de Disparition à Dallas et compte bien poursuivre cette saga qui me plait donc autant en livre que son adaptation télévisuelle. Cependant, j’apprécie fortement de ne pas retrouver dans ce tome 2 des personnages qui me déplaisent fortement dans la série télé.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire