Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mercredi 24 avril 2013

Au Fil Des Livres [24]





Dans cette rubrique, je vous présente l'avancée de mes lectures, de mes acquisitions, en bref de l'évolution de ma PAL ^^.




Lectures terminés :
Cinq livres de terminés depuis le dernier numéro de cette rubrique, soit cinq livres en 2 mois, c'est plutôt correct pour moi ces temps-ci.

Le Cadavre Rieur m'a beaucoup plus plu que le tome 1 des aventures d'Anita Blake.
L'Epreuve de l'ange m'a laissé sur ma faim.
Les Dames Baroques a été des plus plaisants à lire.
Quadruple Assassinat dans la rue de la Morgue fut une lecture trop courte à mon goût tant elle était bonne.
Le lac aux îles enchantées m'a offert une bonne découverte d'un auteur dont je n'avais jamais entendu parlé auparavant.

Bien sûr, je ne m'étale pas plus sur mes ressentis puisque mes chroniques ont déjà été publiées sur ce blog.
Lectures en cours :
J'en suis à peu près au quart et pour le moment, je suis assez emballé par ce que je lis.
Je lis enfin ce livre que j'avais acquis il y a environ un an de cela. Je n'ai lu que très peu de pages mais les quelques chapitres lus laissent présager du très bon Sire Cédric encore.
Lectures suivantes :
Je ne prévois pas trop mes prochaines lectures car j'aurais certainement des livres qui devraient arriver très prochainement et qu'il me faudra lire en priorité mais s'il y a un ou deux livres que je lirais dès que possible, c'est bien ceux-là.
Dernières acquisitions :
Mon achat trimestriel chez France Loisirs et quelques trouvailles dans une bourse aux livres, voilà tout pour les acquisitions.

Voici pour ces derniers temps. 

mercredi 17 avril 2013

Le Lac Aux Iles Enchantées, William Morris


● Titre d'origine : The Water of the Wondrous Isles
● Date de parution : 2012 (première édition en 1897)
● Nombre de pages :463
● Édition de ton livre : Aux Forges de Vulcain
● Quatrième de couverture :

 Petite-Grive est une jeune femme dont la grande beauté inspire la vénération. Elle échappe à la sorcière qui l’a tenue prisonnière toute son enfance et sillonne le lac aux îles enchantées sur un bateau magique qui se nourrit de son sang. Sur chaque île, elle découvre divers aspects de l’existence et se trouve bientôt embarquée dans une quête où demoiselles et chevaliers, magiciens et sorcières se côtoient. Aidée par une fée protectrice, elle trouvera finalement l’amour, l’amitié et sa place dans le monde, au terme de ce touchant récit d’apprentissage et d’épanouissement féminin.





● Mon avis :








Pour cette lecture du roman Le lac aux îles enchantées, je tiens à remercier le forum des Accros et Mordus ainsi que les éditions Aux Forges de Vulcain, car c’est par le biais d’un partenariat que m’a été donnée la possibilité de découvrir William Morris, dont je n’avais jamais eu vent auparavant.
Ce livre a fait l’œuvre d’une première édition un an après le décès de son auteur. Et il a fallu attendre 2012, soit 115 ans, pour que ce titre fasse l’objet d’une réédition grâce au travail réalisé par Aux Forges de Vulcain, avec une traduction de Francis Guévremont.
Le lac aux îles enchantées est découpé en sept parties qui représentent chacune une période de la vie de Petite-Grive. Dans la première, nous découvrons son enlèvement et sa jeunesse passée en captivité aux côtés de sa geôlière. Ensuite la deuxième partie la voit explorer les îles enchantées. Des merveilles et des mystères l’y attendent, tout comme des rencontres.
Celles-ci, ainsi que les retrouvailles vont ponctuer l’aventure que nous conte William Morris. D’ailleurs, celles-ci vont marquer notre héroïne et seront à l’origine des tournants de sa vie.
La première et la plus marquante est sans aucun doute celle qu’elle fera avec sa protectrice. Un lien des plus particuliers se crée entre elles et aura un impact tout au long du roman.
D’autres suivront et l’entraîneront dans une quête au nom de l’amitié. Cette mission se révélera une initiation à la vie après n’avoir faire que survivre toute son enfance.
Nous la verrons ainsi s’épanouir et devenir une jeune femme d’une indéniable beauté et qui ravira bien des cœurs. D’une ingénue lors de ses premiers pas parmi les hommes, après avoir vécu si longtemps en isolement forcé auprès de la sorcière, elle deviendra une femme qui n’ignore rien de l’effet qu’elle produit sur le sexe opposé. Elle ressentira ces émotions qui font battre nos cœurs.
Dans un style très marqué par l’époque dont est originaire ce récit et avec un remarquable travail de traduction qui lui rend grâce, on découvre que Le lac aux îles enchantées contient bon nombres de bases d’un genre littéraire qui n’était que vacillant à l’époque. Mais pourtant, bien que ne manquant pas d’intérêt, cette histoire me fut, par moments, laborieuse à lire car j’avais le sentiment d’être noyé sous les tournures de phrases qui m’ont toujours fait détester les cours de littérature, alors que ce que je lisais me poussait à vouloir poursuivre.
Quelques lenteurs viennent parfois saccader le roman, mais ne sont pas à blâmer, car elles font partie intégrante de ce texte et, de manière générale, servent à nous dévoiler les émotions et sentiments qui habitent l’héroïne, elle qui ne connaît que bien peu de choses à tout cela.
Les parties s’enchaînent et nous ne pouvons qu’être subjugués par les changements qui s’opèrent chez Petite-Grive ainsi que dans sa vie. D’une jeune fille niaise, elle se transforme en femme fatale, sûre de ce qu’elle veut et d’un courage et d’une force de caractère à toute épreuve.
C’est pourquoi, lorsqu’arrive le final de ce récit, nous sommes à la merci de William Morris qui nous mène là où il le veut, vers un dénouement que certains espéreront et que d’autres n’auront peut-être pas pu prévoir. Mais, quel qu’il soit, le roman aura accompli de fort belle manière sa besogne qui est de nous transporter très loin pour notre divertissement et notre plaisir.

Je ne peux donc que fortement remercier Aux Forges de Vulcain et le forum des Accros & Mordus de m’avoir offert l’occasion de réaliser une découverte des plus intéressantes.





















Quadruple assassinat dans la rue de la morgue, Cécile Duquenne


● Titre d'origine : Les Nécrophiles Anonymes, tome 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la morgue
● Date de parution : 2012
● Nombre de pages :ebook
● Édition de ton livre : Bragelonne (numérique)
● Quatrième de couverture :

Népomucène, préposé à la morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d'environ 150 ans d'âge. Lorsqu'il manque devenir la cinquième victime d'un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l'enquête. L'immortel est certain qu'une autre créature surnaturelle a commis le massacre.





● Mon avis :





Cela faisait un moment que j’avais repéré ce livre et sa sortie en numérique m’a permis de pouvoir le découvrir. Et il s’avère que ce fut une découverte des plus satisfaisantes.
Dès le premier chapitre, notre intérêt est piqué au vif. Tout d’abord par le style narratif utilisé, soit la première personne, puis par le contexte de la rencontre entre Bob et Népomucène.
L’écriture de Cécile Duquenne est des plus agréables à lire et nous plongeons donc très rapidement au cœur de l’histoire. Celle-ci ne nous laisse pas le temps de souffler ni de mourir d’ennui, car l’amitié entre nos deux personnages ne manque pas de mordant.
Tout au long du récit, les traits d’humour ainsi que les piques qu’ils se lancent rajoutent un peu plus de saveur encore.
Très rapidement, le titre de ce tome 1 prend tout son sens et l’intrigue qui va en découler nous tiendra en haleine jusqu’à son dénouement.
Le mystère plane sur l’histoire de Bob et les quelques miettes parsemées tout au long du roman ne le rendent que bien plus intéressant. Népomucène n’est pas non plus sans intérêt, car sa personnalité en fait une personne attachante.
Les personnages hauts en couleurs ne manquent pas au fil de l’histoire et viennent y rajouter à l’intérêt déjà grand que l’on trouve dans cette lecture.
Le final et la résolution de l’enquête concernant le Quadruple assassinat dans la rue de la morgue sont des plus réussis et jamais, je n’aurais pensé à un tel dénouement.
L’auteure nous montre au fil de ce court roman qu’elle maîtrise bien son sujet et avec un style très agréable à lire nous ouvre les portes d’un monde que j’ai hâte de retrouver dans le tome 2 en préparation.
Je ne peux que conseiller à tous de découvrir Les Nécrophiles Anonymes par le biais de ce tome 1 et Cécile Duquenne si vous ne la connaissez pas encore.