Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mercredi 26 février 2014

Par delà le comté d’Arkham, Julia S


● Titre d'origine : Par-delà le comté d’Arkham
● Date de parution : 14 Février 2014
● Nombre de pages : 27  (ebook)
● Édition de ton livre : Editions Lune Ecarlate (Semitam Tenebris / Fantaisie Urbaine)
● Quatrième de couverture :

Le temps est venu pour Maelys, jeune enchanteuse, de faire une démonstration de ses talents pour intégrer la Confrérie.
Elle devra pour cela voyager dans des terres inhospitalières, par delà le comté d’Arkham, où vit le terrible magicien noir.
Mais les tentations sont nombreuses pour une adolescente à la sensualité débridée, et le risque de s’égarer en chemin est grand…




● Mon avis :

Voici la première nouvelle portant l’étiquette « érotique » avec sa classification de Fantasy érotique soft. Elle fait suite à un appel à texte lancé par Lune Ecarlate qui souhaitait publier des récits contenant de l’érotisme sans pour autant tomber dans le vulgaire.

Julia S. nous entraîne aux côtés de Maelys, une jeune enchanteresse qui doit accomplir un rite initiatique pour intégrer la Confrérie. Pour ce faire, elle doit se rendre par-delà le comté d’Arkham et vaincre le terrible magicien noir qui règne sur ces terres. Les tentations sont nombreuses et y succombera-t-elle ?

C’est donc cette promesse d’un voyage et d’un affrontement magique qui nous conduit à découvrir l’histoire que nous propose l’auteure. Et lorsque l’on pénètre dans cet univers qui nous est décrit, on s’imagine très rapidement à la place de la jeune héroïne. Qu’est-ce que cela doit être émerveillant et effrayant à la fois que de partir à l’aventure !

L’écriture de Julia S. nous transporte. Elle en est presque chantante même lorsque l’érotisme se présente à nous. D’ailleurs, parlons-en de ces passages croquants, ils semblent être le résultat de la caresse d’une plume sur un corps tant ils éveillent les sens sans pour autant se montrer pressant voire vulgaire. De plus, ils ne sont pas des passages rapportés, ils font partie intégrante de l’intrigue et en cela sont totalement indispensables au récit.

D’ailleurs, le dénouement de l’histoire arrive à point nommé pour réduire à néant tout ce qu’on pouvait espérer. Le final vient ensuite nous sortir de ce rêve éveillé dans lequel nous sombrions.

Par-delà le comté d’Arkham nous offre une vision des plus intéressantes d’un mélange des genres en parsemant une pincée d’érotisme dans de la fantasy pour notre plus grand plaisir.














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire