Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

mercredi 26 mars 2014

Les Foulards Rouges, tome 1 : Lady Bang and the Jack, Cécile Duquenne


● Titre d'origine : Les Foulards Rouges, tome 1 : Lady Bang and the Jack
● Date de parution : 19 Février 2014
● Nombre de pages : 74 (ebook)
● Édition de ton livre : Bragelonne (Snark)
● Quatrième de couverture :

Plongez avec Lara dans l’enfer de Bagne, planète-prison où le danger se cache partout, au cœur de chacun de ses sinistres habitants, et même derrière chaque goutte d’eau, chaque ressource naturelle de cette terre irradiée.

Sur Bagne, Lara traverse les étendues désertiques pour remplir ses contrats et ses missions. Car Lara est une Foulard Rouge, appelée à faire régner la loi à grand renfort de balles. Et sur cette planète-prison où les deux-tiers de la population sont des hommes, anciens violeurs ou psychopathes, c’est une vraie chance pour une jeune femme comme elle de ne pas avoir fini dans un bordel. En plus, elle fait son boulot plutôt bien – on la surnomme même Lady Bang. Mais Lara n’a pas obtenu ce job par hasard – tout comme elle n’a pas atterri dans cet enfer par hasard. Elle doit tout ça à quelqu’un en particulier, quelqu’un à qui elle en veut profondément... et qui, pourtant, a peut-être quelque chose de nouveau à lui offrir, une chose qui n’a pas de prix. Acceptera-t-elle de baisser un peu sa garde pour écouter ce que son envoyé, le mystérieux Renaud, a à lui proposer ?


● Mon avis :

Avec la collection Snark, Bragelonne nous permet de découvrir, en numérique, des livres et des auteurs que nous ne pourrions pas aussi aisément lire. De plus, ils suivent ce que des petites maisons d’édition comme Le Petit Caveau entre autres nous ont déjà proposé, des récits à la façon de feuilleton en nous offrant cette série de Cécile Duquenne, Les Foulards Rouges, un mélange entre uchronie, planet opera, steampunk, dystopie et plus encore, comme la qualifie elle-même l’auteure.

Dans ce premier épisode, nous découvrons Bagne, cette planète devenue une prison. Un homme a réussi à imposer un semblant d’ordre à cette population composée de condamnés pour des crimes violents. Le Capitan, tel qu’il se nomme, a mis en place un système de Foulard. Lara en porte un de couleur rouge, comme tous ceux désignés pour faire régner la loi. Et si elle hérite de ce Foulard Rouge, c’est un moyen pour celui qui est à l’origine de son arrivée sur Bagne de la protéger. Ou pour autre chose ? La vie est rude lorsqu’il faut survivre aux conditions climatiques et aux autres habitants. Une proposition pourrait-elle tout changer ?

Cécile Duquenne nous installe au cœur de son univers, sur cette planète de Bagne en alternant les descriptions des lieux, l’histoire de ce monde qu’elle a créé, les personnages principaux, sans pour autant oublier de nous offrir notre ration d’action et d’intrigues.
Elle sait piquer notre curiosité en nous offrant quelques débuts de réponses pour beaucoup plus de questions et nous nous retrouvons captifs de ce récit qui nous tendait les bras avec tant de promesses. Celles-ci ne sont pas des paroles en l’air, car Lady  Bang a tout pour nous séduire, mais aussi nous tenir en respect tant elle semble forte derrière un aspect qui n’a rien de rebutant du peu que l’auteure nous laisse en deviner sous les habits et la crasse.

Le dénouement de ce premier épisode vient nous cueillir alors que nous étions prêts à affronter l’univers et nous ramène à la réalité, Lara n’est pas une superhéroïne, mais une femme tout comme les autres et donc nous ne pourrons la voir conquérir le monde. Peut-être dans l’épisode 2 ? Mais, que dire de ce final si rageant qui nous fait tant regretter d’avoir déjà terminé notre lecture ? À part : vite la suite !

Lady Bang And The Jack nous apporte les clés pour ouvrir la porte d’un univers riche et nous promet un feuilleton des Foulards Rouges haletant et riche en émotions. Cécile Duquenne et Lara, on se donne rendez-vous dans Six Feet Under.







2 commentaires:

  1. coucou
    j'ai beaucoup aimé ce 1er épisode également. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui ^^, on est vite immergé dans le monde de Cécile et l'histoire

      Supprimer