Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

vendredi 4 avril 2014

Ces Couvertures Qui Attirent Mon Regard [11]





Voici une rubrique qui me permettra de vous parler de ces livres dont les couvertures me donnent ou m'ont donné envie de les découvrir, de les acquérir, de les lire. Ces couvertures qui mettent en avant le travail des illustrateurs pour attirer le lecteur car un livre est également un bijou pour les yeux avec des couvertures qui sont là pour mettre en valeur l'objet.

Pour le onzième numéro de cette rubrique, je vais vous parler d'un livre qui est à classer dans ma Wish-list, Le Goût des Cendres de Maëlig Duval. L'illustrateur de cette couverture est Vincent Devault connu sous le nom de Yogh (Pour info, il est également l'illustrateur de la couverture de La Guerrière Fantôme de Syven)




● Titre d'origine : Le Goût des Cendres
● Date de parution : Mars 2014
● Nombre de pages : 592
● Edition du livre : Editions du Riez
● Quatrième de couverture :

« Une jeune fille de province ambitieuse traverse guerre, révolution et épidémie avec toujours le même but : revenir vers sa famille auréolée de gloire.
Alors que les combats font rage aux frontières du royaume, elle s’introduit auprès des puissants d’une grande ville concurrente de la capitale et participe à un complot contre le roi.
D’amis en ennemis, d’espoirs en désillusions, elle se lancera par amour au cœur d’une insurrection, affrontera les préjugés pour sauver sa vie, connaîtra la traîtrise et l’amitié, sans jamais oublier son objectif : rentrer au pays et y être adulée.

Un royaume désenchanté qui n’est pas sans rappeler la Renaissance italienne et la Révolution française.
Une ville qui tente de sauvegarder sa grandeur en s’enivrant de théâtre et d’opéra.»




● Le pourquoi de mon choix du jour :

Je suis avec attention toutes les sorties des Editions du Riez et j'ai pu assisté à la progression du travail pour la couverture de ce livre. Nous avons pu découvrir l'illustration seule avant de découvrir la couverture finale du livre.

Cette illustration représente une jeune fille entourée d'oiseaux, volant autour d'elle, au pied d'un bâtiment en chantier que l'on pourrait rapprocher d'une cathédrale ou d'un palais. Autant les couleurs utilisées au premier plan, au plus près du sol paraissent sombres, autant celles en arrière plan, lorsque l'on décolle vers les cieux s'avèrent plus claires, lumineuses. Un beau contraste que l'on pourrait rapprocher aux espoirs et aux désillusions que rencontrent l'héroïne comme nous le dévoile le quatrième de couverture.
La symbolique des oiseaux pourrait-elle être une représentation de tous ces combats qu'elle devra fuir, ou de tous ces puissants qui gravitent autour de la jeune fille comme du roi, des comploteurs ?
Ma seule certitude, face à toutes ces suppositions qui me viennent à l'esprit pour donner un sens à tout ce qui apparaît sur l'illustration, reste que nous avons une nouvelle fois affaire à une superbe couverture pour une nouvelle parution des Editions du Riez.
Comment voulez-vous résistez face à de tels bijoux, vous les amoureux des livres ? Moi, je ne vois pas comment. J'ai hâte de pouvoir en faire l'acquisition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire