Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

vendredi 22 août 2014

Georgina Kincaid, tome 3 : Succubus Dreams : Richelle Mead


● Titre d'origine : Georgina Kincaid, tome 3 : Succubus Dreams
● Date de parution : 2009
● Nombre de pages : 360
● Édition de ton livre : Bragelonne
● Quatrième de couverture :

Rien ne va plus pour Georgina, même sa liaison avec le célèbre Seth Mortensen ! Déjà, pas de sexe entre eux : Georgina étant un succube, elle pourrait tuer son amant par mégarde. Ça calme les ardeurs les plus motivées ! En plus, même se voir devient difficile: Seth est obsédé par son dernier roman, et Georgina doit jouer les mentors pour une nouvelle recrue vraiment pas douée. Et enfin, il y a Dante, cet interprète de rêves bien enjôleur que Georgina est obligée de consulter, car une entité malveillante s'en prend à elle durant son sommeil. Du coup notre succube fait face à un double défi : reprendre le contrôle de sa vie amoureuse, et lutter contre un terrible ennemi. Si elle venait à échouer, le monde des mortels pourrait bien ne plus jamais connaître le sommeil !




● Mon avis :

J’avais quitté Georgina Kincaid, il y a plus d’un an et demi en me promettant de la retrouver prochainement. Le temps étant ce qu’il est, il a tendance à s’écouler bien plus vite qu’on le voudrait. Ce fut dont un plaisir d’ouvrir Succubus Dreams, le troisième tome de cette saga alors que je gardais encore un très bon souvenir du précédent opus. Notre succube préféré va encore avoir fort à faire en ces pages.

Georgina se retrouve ballotée entre ses amours qui battent de l’aile, un rôle de mentor à assurer auprès d’une nouvelle recrue et Dante, un interprète des rêves qu’elle doit consulter pour trouver des réponses à ses problèmes. Elle doit donc faire face de front si elle ne veut pas échouer dans sa vie amoureuse et dans les missions qui lui sont confiées.

Nous retrouvons notre héroïne dans ce qu’elle sait faire de mieux dès les premières pages, s’emparer de l’essence de ses victimes. Sa longue expérience fait que les voies de l’amour n’ont plus aucun secret pour elle. Même si du côté des sentiments, cela semble s’avérer plus délicat tant il lui difficile de vivre sa relation avec Seth. Un comble pour un succube que de devoir s’abstenir avec son amant sous peine de risquer sa mort.

Un rêve hante le sommeil de Georgina, et l’énergie qu’elle avait volée s’est envolée à son réveil. De quoi la troubler et la pousser à chercher des réponses. Une énigme à résoudre qui sera l’un des fils conducteurs de ce roman. Que peuvent bien cacher ce rêve et la disparition de son énergie ?

Guider et instruire un jeune succube dans ses premiers pas de créature démoniaque sera également une autre charge qu’elle devra mener à bien sous peine d’encourir un châtiment. Quoi de plus simple pour un succube d’attirer les hommes et d’attiser leur désir, me direz-vous ? Est-ce si facile ? Avec un peu de bonne volonté, on pourrait le croire, non ?

De vieilles connaissances qui font leur apparition avec de bonnes ou de mauvaises intentions et de nouvelles rencontres viennent pimenter les journées et les nuits de notre héroïne. Bien sûr, nous retrouvons également tous ceux que l’on a appris à connaitre au fil des précédents tomes. Toutes ces personnalités qui transitent autour d’elle sont autant de distractions et de questionnements pour nous. Nous l’avons assez vu être maltraitée, notamment au cours de Succubus Nights pour ne pas rester méfiants envers tous. Pourtant, nous ne pouvons rester de marbre devant les émotions et les sentiments qu’elles font naitre en nous.

Succubus Dreams semble suivre une trame identique au tome 2 avec la découverte d’événements ou de problèmes dans lesquels se retrouve embrigader Georgina. Puis, nous partons à la recherche des indices qui pourraient nous orienter vers celles et ceux qui sont à l’origine des désagréments qu’elle subit. Ensuite, avec l’aide de ses amis ou d’autres créatures, elle fait face du mieux qu’elle peut en tentant de s’en sortir aussi bien que possible.

C’est d’ailleurs ainsi que nous arrivons au dénouement de ce troisième tome des aventures de Georgina Kincaid. Nous nous trouvons face à quelque chose qui a déjà été évoqué au fil des pages, mais qui ne pouvait sembler possible avant que, nous nous trouvions face au mur. Nous découvrons donc notre succube face à des choix cornéliens, à des épreuves qui apportent leur lot de peine, car la vie n’est pas toujours rose dans les romans.
Le final vient telle une gifle en plein visage. Cela ne se peut ! Monde cruel, du moins devrait-on dire Auteure cruelle. Nous achevons notre lecture, tout bonnement dépités. Nos espoirs semblent brisés par ce que nous lisons. Que devons-nous attendre du prochain tome ? Pouvons-nous aspirer à une fin plus joyeuse que celle-ci ?

Bien que l’on puisse rapidement lever certains doutes au fil des chapitres, l’on se laisse bercer par le récit que nous propose Richelle Mead et l’on passe un bon moment de lecture avec ce Succubus Dreams. Le prochain tome nous surprendra-t-il plus encore que celui-ci, avec pourquoi pas une approche quelque peu différente de l’intrigue et de la trame de l’histoire pour ne pas trop risquer d’être lassé. Cela serait bien dommageable tant il est facile d’accrocher au récit et d’apprécier Georgina Kincaid.

Cette lecture s’avère donc plaisante dans le contenu, mais nous laisse craindre pour la suite de par les similitudes dans la trame des tomes.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire