Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

jeudi 9 octobre 2014

Les Damnés de Dana Tome 2 : Les Brumes du Crépuscule, Ambre Dubois


● Titre d'origine : Les Damnés de Dana Tome 2 : Les Brumes du Crépuscule 
● Date de parution : 1 Février 2014
● Nombre de pages : 280
● Édition de ton livre : Editions du Chat Noir
● Quatrième de couverture :

La menace gronde de l'autre côté du mur d'Hadrien et l'ombre de l'empire romain risque de s'étendre définitivement sur les territoires pictes non colonisés...

Mévéa, toujours ignorante de son passé mais de plus en plus attachée aux membres du clan de l'Aigle, va se retrouver la cible d'un étrange complot qui pourrait bien changer sa destinée.
Son unique salut se trouve au cœur des terres sauvages gouvernées par les immortels de la région.

Et si la dame sombre devait percer les mystères de cet ancien peuple pour enfin découvrir son identité et ainsi prouver son innocence, avant que ne s'installent les brumes du crépuscule ?





● Mon avis :

Après avoir achevé la lecture de la saga Les Soupirs de Londres d’Ambre Dubois, il ne me restait plus qu’à me tourner vers sa saga encore en cours avec le tome 2 des Damnés de Dana, Les Brumes du Crépuscule qu’il me tardait de découvrir après un premier tome plein de promesses. Deux années se sont écoulées avant que cela soit possible, mais désormais c’est chose faite. Je me retrouve à nouveau dans une situation d’attente, à savoir patienter jusqu’à la sortie du prochain tome, pour pouvoir de nouveau lire les écrits de cette auteure.

Alors que par-delà le mur d’Hadrien, l’Empire romain se prépare à une invasion, on retrouve Mévéa, n’ayant toujours aucune information sur son passé. Elle semble s’être mieux intégrée parmi le clan de l’Aigle, malgré quelques animosités persistantes à son encontre. D’ailleurs, l’amour fait battre son cœur. Des nuages vont assombrir son horizon avec un complot qui la cible. Qui lui en veut ? C’est ce qu’elle doit découvrir.

Malgré le délai d’attente depuis la lecture du premier tome, il s’avère assez facile de se rafraichir la mémoire, notamment à l’aide des nombreux rappels disséminés au fil des pages. Le style est toujours aussi plaisant et la lecture s’en trouve très (trop) rapide.
Mévéa reste toujours aussi énigmatique pour nous comme pour les autres personnages. Beaucoup de suppositions sont faites par les protagonistes, mais y’en a-t-il un qui est proche de la vérité ?
L’auteure cherche-t-elle à nous perdre dans les brumes ou nous donne-t-elle la réponse parmi toutes celles qui sont avancées dans le récit ?

L’intrigue principale tourne autour de cet espion qui donne des informations aux Romains et de cette personne qui en veut à l’héroïne au point de comploter contre elle. Une course contre la montre s’engage si elle veut prouver son innocence.

Les rencontres avec les vampires que l’on a déjà fréquentés dans La Dame Sombre se multiplient. Quels intérêts lui portent-ils ? Que peuvent-ils lui apporter à elle ? Sont-elles vraiment ces créatures qui effraient tant les pictes ? Ils semblent plus être les gardiens de la culture et de la religion que des monstres dans ce roman.

Les Brumes du Crépuscule s’avère le titre parfait pour ce deuxième tome des Damnés de Dana. Les apparences sont bien souvent trompeuses et le danger vient de là où l’on ne l’attend pas. Mévéa s’avère fragile et forte à la fois. Son cœur est bien trop sensible pour supporter certaines épreuves alors qu’elle se retrouve capable de tenir tête à ceux que tous fuient.

Le seul bémol alors que j’arrive au dénouement, c’est que la personne que je soupçonnais d’être un traitre depuis un moment déjà s’est avérée être bien celle que je pensais, mais le final apporte une lumière bienvenue sur ce tome 2 et nous n’avons que plus envie encore de poursuivre cette saga. En effet, bien des mystères sont encore à résoudre et Mévéa nous réserve encore bien des surprises avec peut-être les réponses quant à son passé.

Les Damnés de Dana poursuit son chemin dans nos cœurs et Les Brumes du Crépuscule jette un voile plus opaque encore sur nombre de questions sans réponses qui nous pousse dans nos baraquements, dans une attente qui s’avérera trop longue à notre gout pour enfin éclairer nos lanternes.

Ambre Dubois nous offre un nouveau moment de lecture comme on les aime et auxquels elle nous a habitués au fil des années avec ces différents romans.














jeudi 2 octobre 2014

Mortel Corps à Corps, Charlaine Harris


● Titre d'origine : Club Dead
● Date de parution : 2009
● Nombre de pages :375
● Édition de ton livre : J'ai Lu
● Quatrième de couverture :

Revoilà Sookie Stackhouse, la jeune serveuse télépathe de Chez Merlotte, dans une aventure pour le moins singulière : lasse de supporter l'indifférence de Bill, son beau vampire parti en voyage, elle part enquêter au sein de la pègre des suceurs de sang. Aidée d'un loup-garou, qui fait naître en elle des désirs insoupçonnés, elle doit retrouver Bill, kidnappé par une ancienne amante - une vampire sexy en diable - et faire taire sa jalousie, tout en esquivant les avances d'Eric, le dangereux et séduisant Viking mort depuis plus de mille ans...





● Mon avis :




C’est après le visionnage de l’ultime saison de la série True Blood que je me suis décidé à me plonger dans la suite des aventures de Sookie avec la lecture de Mortel Corps à Corps, le troisième tome de La Communauté du Sud.

Dans ce roman, Sookie se retrouve entrainée dans une aventure à Jackson, pour retrouver Bill qui a été kidnappé par une ancienne amante vampire. Elle doit faire face aux avances d’Éric et elle reçoit l’aide d’un loup-garou qui ne la laisse pas indifférente. Ses talents sont encore mis à l’épreuve et sa vie se trouvera sur la sellette.

Chaque tome apporte son lot de différences entre l’adaptation télévisée et l’œuvre littéraire et celui-ci ne déroge pas à la règle. Bien entendu, la trame principale de l’histoire n’est pas la première chose à en pâtir, mais après cela n’est pas le sujet de cet avis. Néanmoins, je dois dire que j'ai été plus que satisfait de découvrir la version originale de Charlaine Harris.

J'ai pris un grand plaisir à retrouver Sookie qui, malgré son attitude assez nunuche, se révèle capable de se battre lorsque cela s'avère nécessaire. Elle a du courage à revendre et se retrouve donc vite au cœur du danger. Le personnage se dévoile petit à petit au fil des tomes, mais elle en reste toujours cette serveuse blonde, trop gentille et qui parait indécise dans sa vie sentimentale.

On retrouve nos vampires habituels et nous faisons la connaissance de nouveaux, avec notamment l’apparition de Russell Edgington le roi du Mississippi, car c’est bien là-bas que nous entraine ce troisième tome. Nous faisons également la connaissance d’un lycanthrope, Léonard Herveaux (Alcide dans la série).

L’intrigue prend donc principalement lieu à Jackson, après qu’Éric y ait envoyé Sookie à la recherche d’indices suite à la disparition de Bill. C’est dans le cadre de cette mission qu’elle rencontrera  Len et elle ne se fera pas que des amis dans le Mississippi. Tout se précipite afin de lui jeter des bâtons dans les roues.

Oubliera-t-elle la raison qui l’a conduite à Jackson devant le charme du loup-garou ? Se laissera-t-elle aller aux avances du Viking ? Ce sont là les questions qui nous viennent fréquemment alors que nous progressons dans ce livre. On en vient par moment à délaisser la recherche de Bill tant on espère d’autres choses qui viendront ou pas.

Finalement, l’on arrive bien trop vite au terme de cette aventure et l’on reste sur notre faim, n’ayant pas lu ce que l’on souhaitait. Le dénouement arrive alors que l’on aurait un peu plus de suspense que ce soit au niveau de l’intrigue principale où l’on espérait des retournements de situations plus frappants, ou du côté des amours de notre héroïne.

Mortel Corps à Corps s’avère donc un intermède vers des histoires plus folles encore avec l’introduction de nouveaux personnages qui prendront plus de place dans les prochains tomes.