Mes Derniers Avis

Mes derniers avis

Nombre total de pages vues

vendredi 12 juin 2015

Le Cycle des âmes déchues, tome 2 : Le Sacrifice des Damnés, Stéphane Soutoul


● Titre d'origine : Le Cycle des âmes déchues, tome 2 : Le Sacrifice des Damnés
● Date de parution : 2011
● Nombre de pages : 186
● Édition de ton livre : Editions du Petit Caveau
● Quatrième de couverture :

Fin du XIXe siècle. Paul de Lacarme, l'héritier d'un clan dévoué à la chasse aux vampires, regagne la demeure familiale après une longue errance. Sur place, il ne découvre que mort et désolation. Les résidents du domaine mis à sac ont été assassinés, mais surtout sa sœur est portée disparue.
Léonore de Lacarme couve en son sein un terrible enfant convoité par un groupe de fanatiques. La jeune femme enceinte pourra-t-elle échapper à ces individus prêts à tout pour accomplir leurs sombres desseins ? Et son fiancé, cet amant à présent devenu un prédateur aux mœurs sanglantes et à la séduction irréelle… peut-elle encore lui accorder sa confiance ?
Paul de Lacarme va tenter l'impossible pour retrouver l'unique famille qui lui reste et la soustraire à un funeste destin. À moins que la trahison d'un ancien amour ne le précipite lui aussi au cœur d'un piège sans retour….


● Mon avis :

Cela fait maintenant quelques années que j'avais découvert Stéphane Soutoul avec le premier tome de cette saga, Le Mal en la Demeure, et j'en avais gardé un très bon souvenir, malgré un goût de trop peu et une fin trop rapide qui nous laissait dans une position d'attente difficile. Désormais, j'ai pu découvrir ce qu'il advient de Paul de Lacarme ainsi que de sa sœur Léonore.

À peu près un an après les événements du précédent tome, Paul de Lacarme n'a pas reparu au domaine familial depuis, errant on ne sait où. Léonore veille sur le Prieuré et vit un amour qui se concrétise par sa grossesse. Tout se passe bien pour elle et son fiancé, jusqu'à ce que la demeure soit mise à sac et tous les occupants assassinés ou presque.
C'est ainsi que Paul découvre le domaine familial, mais sa sœur est portée disparue alors il se doit de la retrouver et de la sortir des griffes d'un groupe de fanatiques qui veut utiliser son enfant pour un dessein maléfique. Cette histoire signifiera-t-elle la fin du clan Lacarme ?

D'un style des plus agréables à lire, l'auteur ne nous laisse que peu de répit afin de faire connaissance avec l'héroïne et son fiancé, car ceux-ci sont rapidement mis à rude épreuve et plongés dans la tourmente.
Néanmoins, ils ne restent pas des étrangers pour nous, car au fil des chapitres, des bribes de leurs histoires, de leurs caractères et de leur relation nous sont livrées. D'ailleurs, nous en apprenons également plus sur le passé de Paul, avec l'apparition d'une ancienne amante qui aura un rôle à jouer dans l'histoire.
Il en va de même pour leurs ennemis. Stéphane Soutoul nous fournit donc une véritable mythologie de ses personnages qui est fort appréciable sans pour autant être un poids pour le récit. Tout ceci s'y imbrique et nous permet de créer des liens plus forts avec les héros, ou de haïr et même de comprendre les méchants de ce tome.

L'intrigue tourne autour de Léonore, de l'enfant à naître et des sombres intentions de ceux qui l'ont enlevé. L'espoir et le désespoir s'affrontent en nous comme en nos héros. Nous ne parvenons à déterminer ce qu'il leur adviendra au final même si, à certains moments, nous avons la certitude qu'il se passera ce que nous lisons ensuite.
Lorsque s'approche le final, l'auteur parvient même à nous arracher quelques larmes. À celles-ci viennent s'ajouter d'autres émotions que nous ne pouvons maîtriser.

Après l'épilogue, Stéphane Soutoul nous fait voyager dans le temps afin de nous offrir un moment qui ne peut que nous laisser sur notre faim, comme lors de la fin du premier tome. Il sait comment faire languir le lecteur et nous promet une aventure supplémentaire que nous ne pourrons pas rater.

En conclusion, Le Sacrifice des Damnés se trouve être un roman qui, je le pense, ravira les fans de romance, mais aussi les amateurs de vampires. D'ailleurs, les vampires ne sont-ils pas des créatures nées du romantisme ? Avec les écrits de l'auteur, nous pouvons en avoir la certitude, tout comme celle de passer un agréable moment guidés par sa plume.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire